Lire la suite...
Les gens aiment aussi
Activité récente
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 6
Scénario 5
Images 5
Emotions 7
Suspense 0
Musique 5
Acteurs 7
Originalité 6

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Vos favoris l'ont en cinéthèque

Kisarazu Cat's Eye: Nihon Series

Date de sortie

Apprécié pour

Studio

2003
Nationalité : Japonais
Voir plus
Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par Raphaellakay le 07-06-2015
Quand Bussan apprend qu'il lui reste 6 mois à vivre, il décide de ne rien changer à sa routine. Il passe son temps avec ses amis, un groupe appelé Kisarazu Cat's Eye. Ils partagent de drôles d'aventures, que ce soit jouer à un concert ou résoudre un mystère à propos de faux billets. Cependant, la mort prochaine de Bussan n'est jamais bien loin...

(Traduit de Asianwiki)

Citations et Répliques du Film

Ajouté par Raphaellakay le 08-06-2015
Bussan : Kisarazu ! Cat's !
Le reste du groupe : Nyaaaa !

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Les derniers commentaires ajoutés

Par Raphaellakay le 2015-06-08 13:24:21 Editer
Comme le drama "SP", Kisarazu Cat's après une série de 9 épisodes se décline en deux films. Le premier est celui-ci, "Kisarazu Cat's Eye: Nihon Series"

On retrouve dans ce film la même bande d'amis, toujours dans le même bled paumé. Le principe de la narration est le même, c'est-à-dire avec beaucoup de flashback pour montrer les différentes actions des personnages (procédé très similaire à l'anime Durarara!!)

Le scénario est toujours aussi ponctué de passages franchement débiles mais drôles. Cependant la fin du film devient du n'importe quoi, avec une sorte de chat géant composé de poubelles (normal). Je regrette que l'histoire soit "partie" aussi loin dans le délire, on sent bien que le réalisateur comptait sur le succès de la série pour se permettre une suite assez médiocre.

La seule chose qui reste d'assez bonne qualité est la manière dont la mort prochaine de Bussan est rappelée, avec des moments émouvants et des dialogues très réalistes.