Films
43 610
Membres
21 542

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode
Lire la suite...

Commentaires sur ses livres

Dario Argento

Par LauraPalmer le (au sens le suivi de la date) 11 Mai 2020 Editer
LauraPalmer
Je ne sais pas quoi penser de ce film.
J'ai découvert Dario Argento avec Suspiria et j'ai été très sensible à l'ambiance du film.
Ici, on retrouve sa patte, le paysage Suisse est bien filmé, mis en valeur, tout y était niveau atmosphère.
Cependant, j'ai trouvé l'histoire un peu barrée parfois dans le bon sens mais plus souvent dans le mauvais sens du terme.
Et sérieusement, d'où sortent ces choix musicaux qui vous sortent complètement du film? je n'ai pas compris.

Et bien, malgré tout ces aspects qui m'ont destabilisés, je dois vous avouer que j'ai tout de même passé un bon moment devant ce film viellot qui essaie des choses sans franchement y parvenir, avec des choix musicaux WTF et des insectes.. et aussi un singe parce que pourquoi pas!!!
Ah oui et il y a Donald Pleasence aussi.

Bref, à voir par curiosité.
A propos du livre :
Phenomena
Phenomena
Par Kasila le (au sens le suivi de la date) 12 Février 2019 Editer
Kasila
Il s'agit ici du premier film fantastique de Dario Argento qui s'était jusque là illustré principalement à travers ses "gialos". Si ce film a pas mal vieilli, on doit le reconnaître sur ce qui concerne les effets spéciaux (coucou le fil qui retient la chauve souris), son ambiance est toujours aussi oppressante et étrange. Les effets de lumières sont tout à fait atypiques (les filtres rouges, jaunes et bleus) et donnent une atmosphère tendue au film. Cependant on pourrait reprocher au film son rythme qui au début prend son temps mais qui vers la fin s'accélère brutalement pour nous laisser face à une fin assez incompréhensible.

Suspiria demeure néanmoins un classique, intéressant à visionner dont la bande son aura marqué toute la culture ayant trait à l'horreur (au même titre que celle de L'Exorcist de Friedkin). Et s'il a vieilli, il reste tout à fait visionnable et garde son atmosphère oppressante même après toutes ces années.
A propos du livre :
Suspiria
Suspiria
Par Noone le (au sens le suivi de la date) 16 Décembre 2018 Editer
Noone
Quelle expérience!
Si j'avais déjà entraperçu des qualités artistiques dans sa version du fantôme de l'opéra, j'ai été ici, servi par une ambiance encore plus pesante, un travail du décor, des lumières et de la musique angoissante à souhait.
Même l'histoire prend beaucoup de temps à se développer et on se demande longtemps ce qui peut bien se passer dans cette académie de danse.
Stressant, malsain, plein de lumières et de musiques anxiogènes, ce film montre le meilleur (de ce que j'ai vu) de l'univers de Dario Argento.
A propos du livre :
Suspiria
Suspiria
Par DrunkenSailor le (au sens le suivi de la date) 26 Juin 2018 Editer
DrunkenSailor
Très bon film dans l'ensemble, usant a la foi d'un côté assez mystique fascinant et d'une facette très série B, Phenomena m'interroge surtout sur une chose : sa bande son.

Comme je l'ai dis le film est super cool mais deux pistes de sa soundtrack m'interroge : une musique d'iron maiden revenant deux fois "flash of the blade" et une de motorhead ne revenant qu'une seule fois.

Ces deux musiques ont en commun.. de n'avoir rien a foutre là. Elles sont très cool ouais, mais a part te sortir du film elles ne font rien. A chaque fois c'est une fenêtre grande ouverte pour quitter l'ambiance anxiogène pourtant pas mal réussi du film. Et en trouillard et fan des deux groupes que je suis, je m'y suis engouffré, tapant du pied devant des scènes qui auraient du me faire serrer des fesses.

Ma foi, étrange, je recommande néanmoins Phenomena.
A propos du livre :
Phenomena
Phenomena
Par DrunkenSailor le (au sens le suivi de la date) 26 Juin 2018 Editer
DrunkenSailor
J'ai eu l'occasion de voir Suspiria en salle récemment et.. bon dieu quel film!

J’avais jusqu'ici vu trois film de Dario Argento, a savoir sa trilogie animalière, une des pierre angulaire du Giallo et j'avais trouvé ça ma foie plutôt très bien foutu mais j'en garde pas un souvenir impérissable.

Suspiria, c'est tout autre. Véritable cauchemar éveillé, le film m'a mis mal a l'aise a un point que je l'ai ressenti physiquement. Véritable chef d'oeuvre, n'ayons pas peur des mots, le film mets mal a l'aise et terrifie par plusieurs aspects. La musique pour commencer, sans laquelle le film ne serait rien, anxiogène, violente, basé sur des râles et des soupirs : a elle seule elle est déjà cauchemardesque.
Le boulot sur les couleurs, surtout le rouge, très propre au film et servant totalement le métrage.
Jessica Harper transcendée.
Le rythme du film décousu ne faisant qu'appuyer cette forme de cauchemar.
Les images d'horreur, rare mais marquante qui s'imprime sur la rétine et dans l'esprit du spectateur pour revenir le tourmenter la nuit venue.

Suspiria est probablement le meilleur film d'horreur que j'ai vu selon mes critères et je vous encourage a le visionner, c'est une expérience très, trèèès marquante.
A propos du livre :
Suspiria
Suspiria
Par Noone le (au sens le suivi de la date) 9 Janvier 2017 Editer
Noone
Si on a lu le livre de Gaston Leroux, on se dit que Dario Argento n'en a gardé que les grandes lignes pour faire son film, ce qui est le cas.
Le personnage est différent du roman, ce n'est plus qu'un enfant-rat devenu adulte, abandonné à la naissance, absolument pas laid comme dans le livre et qui ne semble n'avoir aucun pouvoir.
Et pourtant, à certains moments du film, les choix d'Argento semblent marcher, donnant au personnage une personnalité différente et intéressante.
L'esthétique de certaines scènes sont plutôt bonnes, une par contre ne sert à rien et casse complètement ce qu'il avait fait jusque là et la fin déçoit beaucoup.
Ce n'est donc pas l'adaptation du roman la plus intéressante, mais qui a le mérite d'essayer de donner un genre différent à l'histoire. A voir pour se faire sa propre idée.
A propos du livre :
Le Fantôme de l'Opéra
Le Fantôme de l'Opéra
Par DrunkenSailor le (au sens le suivi de la date) 31 Août 2016 Editer
DrunkenSailor
Romero et Argento qui unissent leurs force pour adapter deux très bonnes nouvelles d'un de mes auteurs favoris, ça avait tout pour me plaire. Résultat ? Pas mal mais peut mieux faire.

Et je pense pas que le problème vienne du travail des deux gus susnommé, mais plutôt du fait que le gros interet de Poe, c'est sa plume, ses œuvres ne sont pas faites pour le cinéma. Tout de même, c'est très plaisant de le voir adapté de la sorte, et le film est très agréable.
A propos du livre :
Deux Yeux Maléfiques
Deux Yeux Maléfiques
Par SimplePau le (au sens le suivi de la date) 28 Mars 2016 Editer
SimplePau
Je n'ai vu que celui de 2004 pour comparer, et je dois dire que j'ai détesté celui-ci. L'histoire est totalement dénaturée alors que j'avais tant aimé la comédie musicale de 2004.
C'est très glauque, sanglant et violent.
Je déconseille...
A propos du livre :
Le Fantôme de l'Opéra
Le Fantôme de l'Opéra
Par kaminari le (au sens le suivi de la date) 23 Septembre 2015 Editer
kaminari
J'aime bien ce film, la caméra subjective, les meurtres et les "flashes" sont réussis, et c'est la première fois que je vois un enquêteur lambda d'un film des années 70 entrer aussi naturellement dans un bar aussi naturellement gay... Le suspence est bien ménagé, et les personnages sont attachants, avec en prime les décors, les espaces et les costumes des années 60 / 70, ça donne une image agréable et un résultat sympa. L'œil en très gros plan qui est la caméra, j'adore ! La fin, c'est une fin de thriller, mais les mobiles du tueur ne sont pas pires qu'ailleurs... Quant au chat... À vous de regarder pour comprendre !

Musique d'Ennio Morricone, toujours bien adaptée à chaque séquence, un vrai plaisir !
A propos du livre :
Le chat à neuf queues
Le chat à neuf queues
Par kaminari le (au sens le suivi de la date) 19 Septembre 2015 Editer
kaminari
L'idée de base pourrait être intéressante, mais le gros défaut de ce film, qui s'appelle quand même "giallo", c'est qu'au lieu de montrer les crimes, et le tueur en action, pour produire de l'horreur, il cache tout ce qui pourrait être un peu trop saignant. Ajouté aux mouvements esthétisants et très fluides de la caméra, à la musique très conventionnelle, et aux flashes-back conventionnels aussi, cela donne un ensemble fade qui passerait très bien comme épisode d'une série télévisée à 21h en semaine, mais qui, comme film, produit surtout un effet flop. Ah là là, c'est mou, tout ça... Dommage...
A propos du livre :
Giallo
Giallo

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode