Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier
Par LexiUnderground le 2015-05-30 16:41:18 Editer
J'ai su que ce film serait une pépite pour moi au bout de six minutes de visionnage. Je ne sais pas quoi dire, j'en ai encore la chair de poule.
Je commence par les images. Elles sont superbes, les plans sont extrêmement bien réalisés, parfois très violents, parfois fluides et longs et je ne parle pas des détails de la batterie. Les plans des instruments sont extraordinaires, ils mettent vraiment la musique et le jazz en valeur.
Je continue avec la bande sonore, que je qualifie de magistrale. En effet, même si les morceaux qu'on entend sont peu variés, ils nous plongent dans une putain (excusez-moi) d'ambiance, qui m'a fait frémir.
Ensuite, parlons du casting. En fait, tout se résume à deux personnages, et je trouve cela fantastique. Arriver à faire un film basé sur deux caractères comme les leurs... ils éclipsent tout le monde, personne d'autre n'a d'importance. Je l'ai vu en VO, pour information. Cela a vraiment rendu justice a Simmons, étant donné la violence de ses mots.
Je ne me rappelle pas avoir déjà autant angoissé pour un personnage, mon coeur battait en même temps qu'il défonçait sa batterie. La fin m'a bouleversé, je suis restée dix minutes, sans bouger, respirant à peine. J'ai appris plus de leçons de vie en 102 minutes de film qu'en seize ans.
Ce film, c'est l'acharnement de la vie, ce film est sale, ce film est intense, ce film est un morceau de Jazz dont chaque note est a couper le souffle. Enjoy.
Par Raphaellakay le 2016-02-11 19:39:03 Editer
Plutôt curieuse et impatiente de voir ce film (vu tout l'éloge qu'on en fait !), j'ai démarré le visionnage de bonne humeur. 5 minutes plus tard... j'ai su que ça n'allait pas me plaire, mais alors pas du tout. Je l'ai quand même terminé, pour voir si le réalisateur allait se rattraper mais non.

En gros ce que je n'ai pas aimé : le scénario bourré de clichés mais surtout de messages atroces et pas pédagogiques. Oh oui les enfants, soyons élitistes, la performance avant tout, le coeur, l'émotion on s'en balance. D'ailleurs les relations humaines on s'en moque aussi, vu comme le réalisateur a traité les perso du père et de la petite copine. On parle également de suicide à un moment donné, mais tout le monde s'en fout !

Ce film n'a rien de musical, soi-disant on parle de jazz... quelle blague ! Et la réalisation, ça manque sévèrement d'imagination et de variation... toujours les mêmes couleurs, les mêmes plans... si le prof est convainquant dans son jeu, le protagoniste a le charisme d'un concombre. Ah et bien sûr les insultes fusent à une vitesse supersonique, ce n'est même pas drôle. Le réalisateur ne prend pas de recul, il semble dire amen à tout ce que fait le prof. Hum.

Les péripéties sont dignes d'un drama coréen et pourtant les dramas coréens sont les champions pour enchaîner des retournements de situation à vous faire lever les yeux au ciel. La fin du film est évidente en plus d'être gonflante - oui, je n'aime vraiment pas le message que véhicule ce film.

Bref, clairement le genre de film qui peut plaire par sa violence, son langage cru, son idée de dépassement de soi : une belle succession de concepts franchement arriérés et primaires. Je n'en veux pas.
Par OnlyLola le 2015-12-23 00:22:41 Editer
Déçue ? Non. Enthousiasmée ? Non plus. Bon. Quoi donc alors ? Beh j'en sais rien.

Franchement, c'est un film sympathique mais de là à le qualifier d'intense ou de jouissif, il y a un fossé. L'ambiance n'a pas réussi à me faire vraiment ressentir les émotions à fond. De même, que la pratique d’un instrument soit dénuée de toute notion de plaisir ou de partage me refroidit un peu.

Pourtant, beaucoup de commentaires se disent en transe. J'imagine que c'est une question de sensibilité. Quand je dis que je ne suis pas déçue, quelque part c'est faux, puisque je me sens tout de même un peu déçue de ne pas avoir ressenti de frissons sur un film qualifié de prestigieux, surtout ayant pour thème la musique. Mais au fond est-ce vraiment un film sur la musique ?

Au final, j'ai surtout vu une relation dérangeante dans laquelle un professeur soumet un élève par des enseignements strictes, voire de la persécution, le poussant à se surpasser toujours plus jusqu'à l'ultime scène d'un solo de batterie magnifique et saisissant. Soit. Pourquoi pas.

Mais je n'ai pas trouvé que le film poussait plus que ça dans la psychologie de ses personnages ou dans les thèmes qu'il abordait. Il n'y a presque pas d'enjeux dramatiques. Je n'ai entraperçu que des bribes potentiellement intéressantes, sans jamais que le film s'attarde réellement dessus. Sans parler de l'histoire d'amour la plus inutile du monde. De plus, beaucoup de scènes sont répétitives et donc perdent un peu de force.

Puis, j'adhère pas forcément à ce que le film a voulu dire. Sur le dépassement de soi ? D'accord. Mais l'éloge de la performance physique par une éducation rigoureusement sévère, presque militaire, comme gage de réussite sociale, au détriment de tout le reste ? Bof. Rien dans le film vient contredire cette idée : Andrew, individualiste, élitiste, finit par réussir, tel un héros, dans lequel l'autoritarisme de son professeur est confirmé. Peut être que je vais trop loin mais cet aspect m'a freiné dans ma "plongée" dans le film.

Enfin, pour terminer sur une note plus positive, j'ai trouvé la performance des acteurs très réussie. Le duo fonctionne bien, ils sont très attachants et captivants à suivre mais surtout, J.K. Simmons est saisissant. En outre, la réalisation est loin de me déplaire : la lumière, le montage, le rythme virevoltant, les gros plans s'attardant sur un visage, un instrument, produisent des effets attrayants.

En bref, je trouve le film plutôt agréable, même efficace, mais tristement peu profond et creux. Il reste néanmoins intéressant, sans pour autant mériter autant d'engouement et d'éloges à mon sens.
Par Corentin17 le 2015-02-02 18:00:39 Editer
Whiplash se vit intensément. On est sur un fil pendant toute la durée du film en tension constante. On a peur pour Andrew, on a honte pour lui et on déteste son tyran de professeur. C'est une vraie souffrance qu'on vit avec lui.

La musique est fantastique, si l'atmosphère n'était pas si tendue j'aurais bien vu tout le monde se lever pour danser. Les acteurs sont fantastiques, leur duel atteint une intensité incroyable, ils sont pour beaucoup dans la réussite du film. La réalisation est vraiment très bonne, si je ne m'y connais pas vraiment certains mouvements de caméras étaient très originaux.

La dernière scène est l'une des meilleure que j'ai vu de ma vie. Toute la tension monte encore d'un cran, le duel entre le professeur et son élève est plus captivant que jamais. Sans mots juste avec la musique et les regards on comprend tout ce qui se passe. J'ai plusieurs fois cru que le film allait se finir mais il continuait allant toujours plus loin.
Une claque monumentale à voir absolument !
Par Justi25 le 2015-02-22 00:35:44 Editer
Un chef d'oeuvre monumental, une claque dans la figure, un film grandiose, qui m'a, personnellement, donné des frissons durant sa totalité. C'est pas forcément beau, mais c'est fort, intense, brutal même. J'ai aimé les personnages autant que je les ai détesté, mais, je pense que l'on peut saluer les performances des acteurs, Miles Teller et J.K Simmons, qui ont fait de ce film une merveille. Ce n'est pas un film pour les personnes qui aiment la musique, ce n'est pas un film qui nous fait aimer le monde du jazz, c'est un film qui nous montre la niaque d'un jeune homme qui veut réussir, la brutalité du monde et la difficulté de devenir un véritables maître de son instrument. Enfin bref, Whiplash est pour moi une véritable merveille, un chef d'oeuvre qui m'a transcendée véritablement et dont les images et la bande-son resteront un bon moment dans mon esprit. A voir.
Par Abssynthe le 2015-04-06 17:08:10 Editer
Abssynthe Or
Au premier regard, « Whiplash » peut sembler être un de ses biopics d’auteur au sujet suffisamment spécifique (la batterie dans le milieu du jazz) pour en rebuter certains, même si les critiques sont excellentes presque de tous les côtés. Détrompez-vous, « Whiplash » n’est en fait pas un film sur la batterie, ni même sur la musique. C’est un film, que dis-je, une leçon sur le sacrifice de soi et la persévérance, deux choses indispensables en musique… et pas que.

Côté scénario, rien à redire. Original mais sans plus, certes ; mais les ‘twists’ scénaristiques sont tellement inattendus et brillamment amenés que le scénario s’en porte (très) bien. Mais surtout, ce qui fait la magie de ce film, c’est la fin.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Alors que le spectateur aura à l’esprit une jolie palette de qualificatifs pas très reluisants à l’encontre du personnage de Fletcher vers la fin,
c’est la dernière image, après des dernières minutes allant crescendo, qui clôture avec une extrême subtilité le film. Trop ou moins que cela, et le film aurait perdu de sa magie.

Comment ne pas parler de la musique ? L’un des points forts de ce film reste évidemment la performance technique qui évolue peu à peu entre les baguettes de l’élève… De plus, s’attendre à une bande-son phénoménale au seul titre qu’il s’agisse d’un film sur la musique semble évident, normal… Et pourtant, entendre ces légendes du jazz en arrière-fond n’allait pas forcément de soi. Sans compter sur les compositions spécifiques au film. Si la batterie paraît de prime abord un instrument bien plus technique et rythmique que mélodique –et ce à juste titre, le travail fourni au niveau de la musique est juste magistral, car il y a ces deux dimensions : les références si indispensables aux « grands », qui apporte légitimité au film, et les performances directement liées au film, formant un tout qui sort de l’ordinaire.

Avant d’avoir vu ce film, je ne connaissais ni Miles Teller ni J.K. Simmons. Si la performance individuelle est impressionnante, j’ai été tout simplement envoutée par la synergie entre ces deux-là… et pétard, Simmons mérite plus que tout ses récompenses. Tout au long du film, à chaque fois que l’on découvre les facettes de Terence Fletcher et sa « pédagogie » en même temps qu’Andrew, on est tout simplement scotché par son interprétation.

« Whiplash » est et restera indéniablement un film à voir et à posséder dans ses étagères, que vous connaissiez le jazz ou non. ...Un véritable coup de fouet.
Par LynnRenier le 2017-03-17 10:54:58 Editer
Un film recommandé par une collègue, dans lequel j'ai été embarquée assez vite. Il faut avouer que l'histoire est quelque peu prenante. On veut en connaître la fin.

J'avais quelques appréhensions au vue du thème abordé. Et j'ai regretté cet acharnement moral dans une quête de la réussite et d'excellence. Certes Fletcher (remarquablement interpréter par JK Simmons) arrive à ses fins avec le jeune Andrew, mais ses discours violents m'ont déconcerté. Andrew (joué par Miles Teller) me laisse totalement de marbre avec son charisme d'huitre (ou de concombre selon Raphaellakay). Et puis, je n'aime pas cette image du monde de la musique où plaisir et partage sont oubliés pour ne laisser place qu'à l'élitisme (comme LauraPalmer le supposait/dit très bien).
D'ailleurs certains thèmes durs sont abordés mais sans profondeurs. Le suicide notamment, alors que c'est un sujet grave, est vite passé sous silence. Les relations sociales d'Andrew (qui ne se résument qu'à son père et sa petite amie) passent à la trappe. Pourquoi?!

Au delà de cela les morceaux de musique sont à tomber et le scénario autant que les scènes sont filmés avec relatif génie.

Je n'ai pas réellement d'avis tranché, je ne peux pas dire si j'ai aimé ou pas. Ce n'est pas le genre de film que j'ai l'habitude de voir (il est bien de sortir de ses habitudes pour découvrir d'autres choses), alors c'est assez vague pour moi.

Quoiqu'il en soit, je n'ai pas détesté non plus et je pense qu'il est à voir. Car le jeu d'acteur pour le prof est incroyable autant que détestable (grosse performance de l'acteur il faut en convenir), le scénario est percutant autant qu'il choque (peut-être est-ce le but) et la bande son est sublime pour tout amateur de jazz.
Par LauraPalmer le 2016-07-21 17:13:43 Editer
J'ai longtemps hésité à regarder ce film, persuadée qu'il n'allait pas me plaire.
Je ne voulais pas voir un éloge du harcèlement moral justifié s'il est gage de réussite ou encore une vision de la musique très élitiste et individualiste excluant toute notion de plaisir et de partage.

J'ai cependant été agréablement surprise malgré la présence inévitable de ces aspects, le film n'en reste pas moins percutant. On en ressort épuisé émotionnellement.
Les acteurs principaux sont bons et la mise en scène dynamique voire brutale pour les scènes les plus intenses et le tout fonctionne à merveille.
A voir!
Par Cellophane le 2015-07-19 10:02:28 Editer
Allez, je vais déclencher les petits pouces rouges mais m'en fiche...

Ce film est sympathique mais voilà tout.

Il raconte l'histoire d'un batteur dans une école de musique et sa participation dans un groupe de jazz. Bon. Mais ça pourrait être absolument n'importe quoi, le basket, la chorale, une maison de quartier : le vrai sujet, ici, c'est le dépassement de soi, la réalisation d'un rêve, le type qui pousse les autres à bout pour en obtenir le meilleur.

C'est un film humain plus qu'un film sur la musique.

Cependant, de l'humain, on ne voit que le batteur et son chef d'orchestre. Là où Eastwood le traitait magnifiquement dans Million Dollar Baby,ce film se contente d'effleurer la relation en répétant sempiternellement les mêmes scènes - changeant le sujet des disputes ou leur intensité, certes, mais ça reste toujours la même chose...

Il est dans un groupe ? On n'en verra rien ! Aucune relation avec les autres, pas même avec ses comparses batteurs, pas de rivalité, rien. Juste lui. Eux deux. Un film centré sur deux personnes plus ou moins égocentriques qui ne veulent pas communiquer... Les relations sont donc bien moindre...

Un film sur le dépassement de soi ? Ben outre que l'on frise l'idiotie (avec l'accident de voiture), la gratuité (ui, ok, il saigne et donc ??), le film dit quoi ? Qu'il faut pousser les gens à bout pour en sortir un du lot quitte à en tuer plusieurs autres ? C'est quoi le message ? Un type qui abandonne mais ne reprend que pour se venger ? Je n'ai rien trouvé de beau, de positif ou quoi que ce soit là-dedans.
Million Dollar ou Billy Elliot ou Fame ou Le Champion ou 10000 autres films font bien mieux dans ce domaine !!!

Enfin, la réalisation ne permet pas d'apprécier le tout au mieux. Qu'on fasse recommencer le batteur 50 fois pour qu'il ait le bon tempo, super, mais nous, spectateur qui n'y connaissons rien, comment on fait pour savoir s'il l'a ou pas ? Ben on sait pas, on se tape juste 10 minutes de scènes répétitives...

Comme tous les solos de batterie, filmé dessus, derrière, à droite, à gauche et rebelotte. La palme au concert où le réalisateur inverse l'image droite/gauche, en miroir, pour donner du rythme en espérant qu'on ne verra pas qu'il n'y a pas d'idée de réalisation et qu'il meuble... Je pense qu'Eastwood et bon nombre d'autres aurait donné plus d'âme à ce film parce qu'il en manque cruellement.

Je ne parle pas de l'histoire d'amour - que je pense n'avoir jamais vue aussi bâclée dans quelque film que ce soit...

Alors bon, les comédiens sont bons, ce qui sauve un peu le tout, mais pour moi, on est loin du film de génie que tout le monde dit avoir vu...
Par PowLeen le 2015-01-04 12:04:11 Editer
PowLeen Or
Un film vraiment bien fait, avec de très très bons acteurs vraiment totalement dans leur rôle! Le duel est tellement impressionnant entre le jeune apprenti batteur et le grand chef d'orchestre... Du sadisme, de la violence psychologique, des violences physiques... La dernière partie donne une toute autre dimension au film, les explications du professeur, la peur de l'élève...
Ce film musical atteint réellement son apogée dans la scène finale, inoubliable.

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés