Films
43 610
Membres
21 542

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode

Difret



Description ajoutée par sylvains7 2015-06-08T17:51:04+02:00

Synopsis

A trois heures de route d’Addis Abeba, Hirut, 14 ans, est kidnappée sur le chemin de l’école: une tradition ancestrale veut que les hommes enlèvent celles qu’ils veulent épouser. Mais Hirut réussit à s’échapper en tuant son agresseur. Accusée de meurtre, elle est défendue par une jeune avocate, pionnière du droit des femmes en Ethiopie. Leur combat pour la justice commence, mais peut-on défier une des plus anciennes traditions ?

Afficher en entier

Classement en cinéthèque - 9 spectateurs


Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par sylvains7 2016-12-03T14:24:38+01:00
Bronze

Evoquant la condition des femmes en Ethiopie, le film dénonce des traditions ancestrales révoltantes. Dommage que le film ne soit pas plus à la hauteur. Quelques baisses de régime, une émotion espérée qui parait plus fade ...Le film lève le voile sur un sujet terrible et aurait modifié les lois de ce pays, c'est déjà énorme.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par coyote0704 2016-09-19T23:42:32+02:00
Argent

Un film qui raconte le procès d'une adolescente accusée d'avoir tué un homme alors que celui-ci l'avait enlevé et violé pour qu'elle devienne sa femme, tradition encore courante à première vue dans les campagnes éthiopiennes dans les années 90. Ce procès a permis de remettre en question des pratiques encore particulièrement atroces envers les femmes en Afrique. Pour cette histoire absolument passionnante, le film est vraiment intéressant. La réalisation quand à elle est plutôt intéressante, même si elle se rapproche d'une réalisation à l'américaine. Les nombreuses ellipses permettent de ne pas s'ennuyer.

Cependant, les acteurs ne m'ont pas totalement convaincu. Moi qui suis particulièrement sensible, pour le coup, je n'ai pas versé une seule larme sur une histoire qui possède globalement des moments très tristes.

Bref, le film a des défauts mais il a le mérite de dévoiler des pratiques aberrantes existants encore dans certains pays du Monde de nos jours où en tout cas il y a très peu de temps. Et c'est bien là l'un des buts principaux du cinéma : donner à voir et dénoncer des choses sur lesquels nous ne sommes pas toujours bien informés.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pwachevski 2016-08-23T17:43:12+02:00
Vu aussi

Le sujet du film est vraiment très intéressant. Au-delà du drame qui se joue, on pose beaucoup de questions sur la société éthiopienne et plus largement africaine, sur sa justice, son administration, ses traditions ancestrales parfois choquantes, sur la place des femmes, sur leur éducation etc... C'est un film indéniablement engagé pour le droit des femmes, qui fait passer un message fort, et le fait passer avec intelligence. Parce que même si c'est un film qui veut clairement dénoncer et faire évoluer les mentalités, c'est aussi un film qui donne la parole à chacun, qui laisse entendre les deux points de vu. On cherche à comprendre et à expliquer les choses, et finalement à justifier les changements nécessaires dans la société avec un argumentaire construit.

Malheureusement, je trouve qu'à force de vouloir faire passer un message, on le martèle un peu trop, au point d'en oublier le reste. C'est censé rester un film, un divertissement, qui doit nous raconter une histoire, avec des personnages auxquels on s'attache, qui doit transmettre de l'émotion. Et sur ces points, je trouve "Difret" trop faible. La narration de l'histoire, ainsi que son écriture, m'a semblé bâclé. Il n'y a par exemple pas de présentation des personnages, on plonge dans l'intrigue en même pas 2 minutes. Le déroulé de l'enquête et de la préparation du procès manque de clarté et de fluidité car il y a trop d'ellipses, trop de non-dits. De la même manière, par fausse pudeur, on élude trop le sujet même du film, le viol. Je comprends qu'on ne montre pas à l'écran l'acte en lui-même, mais en principe on s'arrange quand même pour laisser sous-entendre que ça c'est passé. Bah là non. Si je ne m'étais pas un peu renseigner sur cette histoire vraie par moi-même avant de voir le film, j'aurais appris que Hirut avait été violée bien après qu'elle se soit échappée. Question empathie et émotion, ces coupures dans l'intrigue créent un gros frein. De plus, les dialogues sont pas super bien écrits, sonnent assez creux la plupart du temps, ce qui n'arrange rien. Bref, l'intensité dramatique ne prend pas. Tous les personnages apparaissent comme distants. Malgré sa bonne intention et son thème passionnant, l'ensemble est trop froid, trop "théorique", finalement plus proche du reportage que du film, pour vraiment toucher son spectateur ; qui reste qu'un simple spectateur, et se sent finalement pas vraiment concerné par ce qu'il se passe.

Je ne suis également pas super fan de la réalisation, avec sa caméra à l'épaule trop gigotante, et qui donne carrément le mal de mer dans les "scènes d'action" qui sont illisibles. Enfin, il n'y a pas de scènes d'action à proprement dites, mais il y a des scènes rapides, qui bougent un peu quand même, par exemple la scène de l'enlèvement d'Hirut. Les cadrages sont aussi hasardeux, on ne mets pas vraiment en valeur le sujet principal de chaque scène, un paysage ou le jeu des acteurs. La BO est mollassonne, pas inspirée, déjà entendue. Puis je n'ai pas non plus dénoté de style particulier. Enfin, je ne sais pas trop comment l'expliquer, mais en principe quand on regarde un film non-occidental, on se rend très vite compte que la façon de faire des films là-bas est totalement différente que chez nous. On n'a pas la même manière de filmer, pas les mêmes thèmes traités ou traités de manières différentes, parfois même les acteurs ont une autre façon de jouer. Bah là rien de tout ça. Alors je ne sais pas si le cinéma africain, de la même manière que le cinéma français actuel, tente un peu trop de faire comme les américains au point d'en perdre son identité... Ou alors, c'est lié au fait que le film soit produit par des américains (cc Angelina Jolie). Mais là en tout cas, j'étais vraiment au niveau zéro du dépaysement. Montrer une case dans la brousse et deux antilopes pendant 10 secondes suffit pas à nous faire voyager !

J'ai bien aimé le casting par contre. Au départ, j'ai eu un peu de mal à accrocher à Tizita Hagere, qui joue Hirut, car je trouvais son visage trop fermé, crispé et sa façon de se tenir un peu gauche. Elle m'a un peu fait le même effet que Kristen Stewart dans la plupart de ses films, elle n'a pas l'air à l'aise devant une caméra. Sauf que plus l'histoire avance, plus on la voit s'ouvrir. Cette façon de se comporter était visiblement du jeu et colle finalement bien à l'histoire de son personnage, donc même si c'est pas l'actrice de l'année, pourquoi pas. Il est plus simple d'apprécier le jeu de Meron Getnet, qui joue l'avocate d'Hirut, et qui est lumineuse tout le long du film.

Afficher en entier

Date de sortie

Difret

  • France : 2015-07-08 (Français)

Editeurs

Les chiffres

spectateurs 9
Commentaires 3
Répliques 0
Evaluations 3
Note globale 5.67 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode