Lire la suite...
Les gens aiment aussi
Activité récente
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 2.5
Scénario 3.5
Images 5.5
Emotions 4
Suspense 4.5
Musique 5
Acteurs 2
Originalité 4

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Vos favoris l'ont en cinéthèque

Pusher

Date de sortie

Apprécié pour

Studio

Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par Lisa-Marie le 25-12-2013
Trafiquant de drogue à Londres, Frank mène une vie d'excès, mais il perd le contrôle lorsqu'il est incapable de rembourser une énorme dette envers le plus impitoyable caïd de la ville. Tentant d'accumuler la somme d'argent due, Frank s'aventure dans les rues de Londres, où, traqué de toute part, il sent l'étau se resserrer sur lui. En danger et sans issue, Frank prend tous les moyens pour trouver l'argent nécessaire… avant qu'il ne paie de sa propre vie.

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Les derniers commentaires ajoutés

Par pwachevski le 2014-07-22 14:51:43 Editer
Je ne connais pas le film original de Nicolas Winding Refn, mais une chose est sur, j'ai détesté ce remake.
Déjà, j'ai trouvé ça mal ecrit. Les dialogues sont vraiment nuls à en pleurer, les personnages semblent n'avoir aucune personnalité, l'intrigue est trop basique. La seule chose bien, c'est qu'on voit les personnages évoluer, mais comme ils ne sont pas attachant, on s'en fout.
Ensuite, c'est très mal joué. Entre les acteurs sans aucun talent et les acteurs qui n'en sont pas (Agyness Deyn rejoint la liste des mannequins qui n'auraient jamais du passer devant une caméra), il n'y en a pas un pour rattraper l'autre.
Enfin, la réalisation est médiocre. J'ai eu l'impression qu'on cherchait très maladroitement à copier le style de Refn dans son film Drive. Tout y est : une photographie similaire, des scènes de nuit, même la musique électro est là... Sauf que ça prend pas, on sent vraiment trop l'inspiration et on n'égale jamais le maitre. On a aussi tenté "d'esthétiser la violence" comme le fait Refn, mais là c'est carrément raté, on tombe tout le temps dans l'inutilement trash.