Lire la suite...
Activité récente
  • 17-01 ajouté par Loopine (Ma PAV(pile à voir))
  • 05-01 ajouté par Elowenn (Liste de bronze)
  • 27-12-2017 ajouté par Kevin60960 (Liste d'Or)
  • 12-12-2017 ajouté par isaeros (Liste d'Or)
  • 11-12-2017 ajouté par CarlierLudovic (J'ai vu aussi)
  • 22-11-2017 ajouté par Gislaadt12 (Liste de bronze)
  • 25-10-2017 ajouté par Acedel18 (J'ai vu aussi)
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 6.1
Scénario 6.1
Images 6.3
Emotions 6.5
Suspense 6.2
Musique 5.6
Acteurs 6.4
Originalité 6.4

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Liste Spectateurs Age moyen
Liste de diamant 12 21 ans
Liste d'Or 31 23 ans
Liste d'argent 38 22 ans
Liste de bronze 34 21 ans
J'ai vu aussi 60 22 ans
Mes envies 12 20 ans
Je n'ai pas apprécié 25 22 ans
Ma PAV(pile à voir) 9 21 ans
Vos favoris l'ont en cinéthèque

Aliens vs. Predator - Requiem

Date de sortie

Apprécié pour

Studio

Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par bellajessica le 18-12-2013
Les deux plus mythiques franchises de la science fiction, Aliens et Predator, reprennent leur combat sans merci. Cette fois, il sera impossible de leur échapper, leur terrain de chasse étant... la Terre.

Citations et Répliques du Film

Ajouté par HollyDestiny le 03-04-2015
" J'vous avais dit de pas vous cracher"

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Les derniers commentaires ajoutés

Par Noone le 2016-06-14 03:13:53 Editer
Si le premier avait une histoire faible mais qui valait quand même qu'on s'y intéresse, là, on a abandonné entièrement l'idée de faire une suite acceptable au premier et pourtant Anderson avait laissé de quoi faire quand l'alien est né dans le vaisseau des Prédators.
Et là, un scénario digne du film du samedi après-midi de chaîne TNT, aucune surprise, des acteurs pas terribles, une histoire qui n'est même plus centrée sur les créatures dont le film porte pourtant le nom... Même si c'était pour faire du pognon, autant essayer quand même de rester dans le thème. Et puis, tant qu'à faire des économies, elles auraient pu être faites sur autre chose que l'éclairage parce que les ampoules devaient pas coûter cher. Combien de fois, je me suis demandé qui combattait quoi tellement on voyait rien. Le prédator est à gauche et le Prédalien à droite ou l'inverse? On sait même plus qui est qui tellement on voit rien. Non que le prédalien soit joli à voir mais ceux qui se sont cassés le dos à le faire auraient mérité qu'on le voit un peu mieux.
Une suite dont on aurait pu se passer sans problème.
Par Black32 le 2016-02-06 14:28:37 Editer
J'avais bien apprécié le premier opus et je trouve celui la moins bien, beaucoup plus violent que le précédent, mais pas mal quand même
Par DrunkenSailor le 2014-09-11 16:02:53 Editer
Faire une suite a quelquechose d'aussi pauvre que Alien Vs Predator était définitivement une idée de merde.

Ce film ne sert a rien, vraiment. Premièrement, les acteurs. Autant la brochette d'acteur du premier était a peu près convaincante, autant ici, ils sont tous pathétique. En même temps, vu la profondeur des personnages, dur de leur donner de la substance.

Le scénario, je vais pas en parler, je risquerais d'être vulgaire. Je vais juste dire qu'aussi contestable que soit prédator 2 et avp, ils ont au moins eu la décence d'axé leur scénario autour du pitch du film, et pas autour d'un livreur de pizza amoureux.

A part ça, c'est mal filmé. On comprend rien, c'est sombre, on voit rien, au point qu'on sait pas qui est le predator et qui est le xénomorphe. Enfin le prédalien. Très mal exploité d'ailleurs. Tiens et si on a pas lu synopsis, quelqu'un peu me dire comment on peut espérer savoir ce qu'il se passe? Non parce que j'ai pas le souvenir que ce soit expliqué d'une quelconque façon.

Bref AVPR est le film typique que vous aurez oublié 2 semaines après visionnage, pour être honnête je l'ai vu hier et j'ai du réfléchir 30 seconde pour me rappeler de la fin.
Par nanexetilo le 2013-12-23 19:09:15 Editer
Beaucoup, beaucoup, BEAUCOUP trop d'hémoglobine dans cet opus, et des images traumatisantes qui ne foutront jamais le camps de mon esprit. Franchement, même l'histoire est banale à en mourir.