Films
53 668
Membres
27 765

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode

Claude Lelouch

Réalisateur

437 spectateurs

Activité et points forts

ajouté par Mayoune 2015-07-27T13:37:47+02:00

Biographie

Abandonnant ses études, Claude Lelouch part effectuer des reportages dans le monde entier (Quand le rideau se lève, filmé illégalement en URSS en 1957). Après avoir tourné plusieurs courts-métrages dans le cadre du Service Cinématographique des Armées, il fonde en 1960 sa propre maison de production, Les Films 13, et réalise son premier long métrage de fiction, Le Propre de l'homme, cuisant échec financier et critique. Si ses essais suivants ne sont guère remarqués (La Femme spectacle est même censuré en 1964), il obtient un succès d'estime avec Une fille et des fusils, inspiré des thrillers américains.

Mais c'est avec Un homme et une femme, dans lequel Jean-Louis Trintignant et Anouk Aimée vivent une passion amoureuse sur la plage de Deauville, que Claude Lelouch connaît brusquement la gloire en 1966. Palme d'Or au Festival de Cannes et couronné par deux Oscars, le film -qui donnera lieu à une suite 20 ans plus tard- étonne par son style pris sur le vif, dû à la spontanéité des comédiens (qui ne connaissent leurs répliques qu'au dernier moment) et à la virtuosité d'un filmage en caméra légère. Cette méthode deviendra la marque de fabrique d'un cinéaste qui se frottera à différents genres, de la comédie sociale (Smic, Smac, Smoc) à la fresque historique (Toute une vie) en passant par le polar (Le Voyou en 1970). Adoptant le plus souvent un ton léger (L' Aventure c'est l'aventure et sa bande de Pieds Nickelés), il reste fidèle à la thématique des Hasards ou coincidences, titre d'un film de 1998.

Amoureux des acteurs, Claude Lelouch fait tourner les stars du cinéma français- Deneuve, Montand ou encore Belmondo dans Itinéraire d'un enfant gâté- mais fait aussi régulièrement appel à des comédiens non-professionnels, de Bernard Tapie à Patricia Kaas. A l'intérieur de castings souvent pléthoriques, on note la présence de fidèles tels que Villeret (qu'il révèle dans Le Bon et les méchants en 1976), Huster et Charles Gérard. Brouillant les frontières entre réalité et fiction, le cinéaste filme volontiers les femmes de sa vie -Evelyne Bouix, Marie-Sophie L. et Alessandra Martines - dans des films-fleuves qui font s'entrecroiser les époques (Les Uns et les Autres, un de ses plus gros succès) et les intrigues sentimentales (Il y a des jours... et des lunes, Tout ça... pour ça !).

Se lançant régulièrement des paris fous, Claude Lelouch retrace la passion entre Piaf et Cerdan dans Edith et Marcel (1983), conte une histoire d'amour qui court sur 2000 ans dans La Belle histoire (1992) et transpose le chef d'oeuvre de Victor Hugo à l'époque contemporaine dans Les Misérables en 1994. Si ses audacieuses entreprises ne rencontrent pas toujours le public, il obtient au fil du temps la reconnaissance d'une partie de la critique. Réalisateur, scénariste, producteur, et parfois distributeur, Claude Lelouch se lance en 2004 un nouveau défi en échafaudant une trilogie intitulée Le Genre humain. Mais après le cuisant échec du premier volet, il doit renoncer à ce projet. Meurtri, il tourne incognito son film suivant, Roman de gare, présenté en Séance spéciale à Cannes en 2007 avant de retrouver son actrice principale Audrey Dana, trois ans plus tard pour Ces amours-là, une fresque sentimentale emblématique de son œuvre, à laquelle il pense depuis 40 ans.

En 2011, il fait le bilan de sa carrière au travers d'un documentaire nommé D'un film à l'autre, dans lequel il dresse un autoportrait composé d'extraits de films, d'interviews et de making-of. En 2014, il revient derrière la caméra pour tourner le long-métrage Salaud, on t'aime, dans lequel on retrouve deux artistes de légende en tête d'affiche : Johnny Hallyday et Eddy Mitchell.

(Allociné)

Afficher en entier

Classement dans les cinéthèques

Diamant
64 spectateurs
Or
214 spectateurs
Argent
198 spectateurs
Bronze
176 spectateurs
Vu aussi
275 spectateurs
Envies
101 spectateurs
Pas apprécié
40 spectateurs
PAV
57 spectateurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 6.86/10
Nombre d'évaluations : 140

21 Citations 36 Commentaires sur ses films

Dernier film
de Claude Lelouch

Sortie France : 2022-01-19

Les derniers commentaires sur ses films

Commentaire ajouté par Noone 2019-10-13T17:19:04+02:00
Edith et Marcel

Alors là, je ne comprends absolument pas pourquoi Claude Lelouch nous a affublé d'une histoire entre Margot de Villedieu (Evelyne Bouix), Jacques Barbier (Jacques Villeret) et Francis Roman (Francis Huster) alors que le film s'appelle Edith et Marcel

On suit bien l'histoire de Piaf et Cerdan mais elle est constamment coupée par l'autre qui n'apporte rien et gâche sans cesse le rythme du film. 2h36 pour un film dont on peut enlever sans problème tous les passages de l'histoire des trois inconnus, ça fait long pour ce que ça propose.

Il y a beaucoup de bons moments dans ce film, mais comme j'ai passé tout mon temps à essayer de comprendre ce qu'il voulait faire avec les trois, je n'ai pas apprécié plus que ça le film.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Noone 2020-02-02T16:59:06+01:00
Itinéraire d'un enfant gâté

Magnifique film, que ce soit pour la prestation de Belmondo et Anconina, les paysages, la bande originale ou l'histoire générale de Sam Lion. Le film aurait pu durer une heure de plus que ça ne m'aurait pas dérangé.

J'aime beaucoup ce Belmondo plus simple, moins cascadeur grande gueule, plus touchant dans ce rôle que d'autre de ses films.

Un film à recommander sans hésiter.

Afficher en entier
Les plus belles années d'une vie

Lelouch, qui ne s'est jamais remis de son film de 1966, nous ressert une suite et fin . Le film est surtout constitué de longs dialogues, souvent réussis et émouvants. Ajoutons un tiers du film constitué des images du premier (et même l'intégralité d'un court-métrage tourné à la même époque), un autre tiers sur des gros plans sur Trintignant et sur Aimé qui remet sa tignasse en place. Et Calogero qui couine sur la bande-son...Des hauts, beaucoup de bas et des chabadabada jusqu'à l'overdose. NB: je veux bien finir mes jours dans cet Ehpad paradisiaque, bien loin de la réalité...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Noone 2020-11-20T17:35:49+01:00
Les Misérables

J'étais curieux de voir cette version des Misérables transposée dans les années 40 et si j'ai trouvé l'ensemble un peu long (168 min), j'ai apprécié voir Belmondo évoluer dans cette époque et se trouver des points communs avec le célèbre Jean Valjean, héros de la littérature de Victor Hugo, que ceux qu'il rencontre lui raconte l'histoire.

De sa jeunesse à ses rencontres durant la Seconde Guerre Mondiale et les personnes qu'il sauve, ses actions font échos à celles de son héros (malgré lui) et donne presque au récit une modernité agréable... à moins que le cinéma de Lelouch y soit pour quelque chose.... ou que ce soit le duo Lelouch/Belmondo que j'avais aimé dans "Itinéraire d'un enfant gâté".

En tout cas, une belle découverte.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sylvains7 2021-01-15T12:01:10+01:00
La vertu des impondérables

Il faut toujours quelques scènes d’adaptation quand on regarde un Lelouch. Parce que le jeu des acteurs sonnent faux, parce que la caméra virevolte, parce que les musiques omniprésentes sont irritantes...après ce passage à l’épreuve, le charme opère ou pas. Ici, il fonctionne assez bien même si on oublie le film aussitôt après l’avoir vu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sylvains7 2021-01-23T08:38:14+01:00
Robert et Robert

En 1978, Claude Lelouch se lançait dans la comédie pure, portrait au vitriol d’une agence matrimoniale. Et cela lui a plutôt réussi, les situations grotesques s’accumulent, les portraits plus vrais que nature, l’humour fonctionne parfaitement. Les deux interprètes principaux y sont pour beaucoup dans ce film jubilatoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sylvains7 2021-02-20T08:38:38+01:00
Vivre pour vivre

Après ‘un homme et une femme ‘ Lelouch réalisait ce film passable où il ressasse encore les mêmes thèmes, la même façon de filmer, les mêmes musiques envahissantes...d’ailleurs, il réalise toujours de la même manière encore aujourd’hui. Attention aux scènes violantes de reportage qui jalonnent étrangement le film.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FanDeGlee 2021-07-25T18:23:48+02:00
Un Homme et une femme

Un beau film, très tendre et touchant, mais en même temps avec des longueurs assez interminables, surtout les trente premières minutes du film. Anouk Aimée est absolument magnifique de douceur et de tristesse dedans.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eastwood 2021-08-14T17:37:51+02:00
Les Misérables

Cette version des Misérables mérite de figurer en bonne place dans toutes vidéothèques qui se respecte. Je vais vous le dire franchement, le cinéma de Lelouch n'est pas celui que je préfère, mais vraiment, Belmondo dans les films de Lelouch j'adooore !!! C'est exaltant, très très bon !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eastwood 2021-08-19T08:59:21+02:00
Itinéraire d'un enfant gâté

C'est toujours un moment agréable de voir un film avec Belmondo.

Afficher en entier

Dédicaces de Claude Lelouch
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Studios

Les films 13 : 20 films

Bac Films : 2 films

AFMD : 2 films

UFD : 1 film

Les Films de la Pléiade : 1 film

Centre National de la Cinématographie (CNC) : 1 film

Metropolitan FilmExport : 1 film

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode