Films
46 187
Membres
23 264

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode

Ken Loach

Réalisateur

425 spectateurs

Activité et points forts

ajouté par shadowofthenight 2014-04-19T10:58:24+02:00

Biographie

Kenneth Loach, plus connu sous le diminutif de Ken Loach, est un réalisateur britannique de cinéma et de télévision, né le 17 juin 19361, à Nuneaton (Warwickshire).

Il ouvre la voie, d'abord à la télévision, puis au cinéma, au renouveau des années 1980 et 1990 qui a notamment révélé Mike Leigh et Stephen Frears2.

Son style naturaliste s'axe sur une étude sans concession de la misère en Grande-Bretagne, des tares socio-familiales et du ravage des politiques publiques (Riff-Raff, Raining Stones, Ladybird, Carla's Song, Sweet Sixteen). Il ose également explorer les heures sombres de l'histoire outre-Manche (Secret défense, Land and Freedom, Le Vent se lève, Route Irish). Son œuvre, très militante, laisse entrevoir son engagement à gauche dans les conflits sociaux et la lutte pour le droit des travailleurs ou des immigrés clandestins (Les Dockers de Liverpool, Bread and Roses, The Navigators, It's a Free World...)2. Son radicalisme politique de type marxiste et ses prises de position publiques ont souvent déclenché la polémique au Royaume-Uni2.

En 2006, il reçoit la Palme d'or du 59e Festival de Cannes pour Le Vent se lève.

Afficher en entier

Classement dans les cinéthèques

Diamant
54 spectateurs
Or
162 spectateurs
Argent
145 spectateurs
Bronze
130 spectateurs
Vu aussi
169 spectateurs
Envies
175 spectateurs
Pas apprécié
20 spectateurs
PAV
63 spectateurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.26/10
Nombre d'évaluations : 121

1 Citations 53 Commentaires sur ses films

Dernier film
de Ken Loach

Sortie France : 2019-05-16

Les derniers commentaires sur ses films

Commentaire ajouté par Cellophane 2016-11-18T10:49:29+01:00
Moi, Daniel Blake

Comme toujours chez Ken Loach, les personnages sont crédibles et attachants. On se laisse emmener dans l’histoire le plus simplement du monde grâce à l’humanité de ces gens : ils ont des réactions simples, des vies parfaitement ordinaires – même si elle bascule, ils vivent comme tout le monde, mangent, réparent, parlent… - des sentiments, des moments de désespoir. Bref, ils sont particulièrement humains et on a vite fait de tomber en empathie. D’autant que la vie n’est simple ni pour Dan ni Katie. Et tout cela est très crédible. Mais deux choses m’ont gêné pour entrer vraiment en pleine empathie avec eux. D’abord, le fait que tout fait très robotisé, presque futuriste : les gens du pôle emploi sont vraiment TOUS (sauf une) des pourritures insensibles. Je veux bien qu’ils fassent leur boulot et appliquent des règles débiles à la virgule prêt mais il n’y en a pas un que ça gêne, qui soit désolé, compatissant. On a une sorte d’extrême : tous les robots insensibles d’un côté, la fille particulièrement attentionnée de l’autre. J’aurais préféré qu’ils appliquent les règles en se montrant navré, on est désolé, on comprend mais on ne peut pas faire autrement. A moins que ça ne soit vraiment comme ça en Angleterre, je ne sais pas… Mais ce côté froid, rigide, clinique, m’a empêché d’y trouver une certaines réalité (qu’en tout cas, je n’ai pas trouvé en France où les administrations ont un reste d’humanité pour le moment). Le second, c’est le détachement global du film, clinique, là aussi. Katie, elle, souffre de sa situation, pleure de ne pouvoir nourrir ses enfants. Par la suite, les extrêmes dans lesquels elle tombe et sur lesquels on passe finalement aussi pudiquement que rapidement (juste une scène, un peu rapide), ça ne semble pas beaucoup l’émouvoir. Pas plus que Dan qui trouve tout cela désespérant mais c’est tout. Un détachement qui m’a empêché de compatir pleinement. Alors si j’ai été un peu insensible, ce n’est pas le cas des autres personnes dans la salle qui ont toutes pleuré ou presque parce que oui, le film reste bien fait, parce que cette réalité existe, qu’elle est terrible et que Ken Loach la montre bien. C’est un bon film qui aurait gagné, à mon avis, à être un peu plus sentimental.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Albounitsk 2016-11-26T17:48:31+01:00
Moi, Daniel Blake

Un très beau film avec un mervilleux casting, on ressort de la salle en réfléchissant... Je vous le conseille !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maomelancolik 2017-03-13T19:49:30+01:00
Moi, Daniel Blake

Très bon film qui montre à quel point il est facile de tomber dans la précarité et à quel point le système est incompétent. Ce film est un vrai bras d'honneur au système. Ca fait du bien parfois de voir dévoilés au grand jour les problèmes du sytème.

Sinon bon film dans l'ensemble, bon casting et bonnes idées.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lolita54 2017-05-23T22:10:40+02:00
It's a Free World!

Un assez bon film un bon sujet !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Echo-Engoulevent 2017-11-11T13:21:27+01:00
Jimmy's Hall

J'avais ce film dans un coin depuis longtemps mais, ignorant de quoi il était sujet, je ne l'avais jamais lancé.

Et c'était un tort.

J'ai passé un très bon moment, plein d'émotions dans tous les sens. L'ambiance irlandaise est succulente (ces accents sont une musique à mes oreilles), la bande-son est superbe, l'histoire m'a fascinée et les personnages possèdent tous (même les plus secondaires) une sorte de réalité à laquelle on croit d'emblée.

Pour moi, c'est un film qui se range dans la même catégorie que "Pride" (que je recommande chaudement).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pwachevski 2017-12-27T21:06:54+01:00
Le vent se lève

Encore un magnifique film de Ken Loach, décidément l'un des meilleurs cinéastes britanniques actuels. Un cinéaste britannique qui impose ses codes britanniques, et ça fait du bien, surtout pour des films historiques comme celui-ci, que l'emphase toute hollywoodienne gâches systématiquement (cc "Le Majordome").

C'est un film dur, très très dur par moment, mais d'une justesse époustouflante. A aucun moment on ne tombe dans la violence gratuite ou dans le spectaculaire, le grandiloquent ou le sensationnalisme. On cherche juste à faire un film vrai, un film crédible, un film qui fait réfléchir et on y arrive très largement.

Je me suis sentie totalement emportée par cette histoire. Bouleversée par la tragédie de ces deux frères, qui à mon sens est la force de ce film. On cherche en aucun cas à être exhaustif sur un événement historique, ça a déjà été fait, mais plutôt à donner un nom, un visage, une famille, un groupe d'amis à cette guerre. C'est ça qui créer l'empathie qui manque à d'autres films historiques, qui permet de se projeter et qui rend "Le vent se lève" si marquant.

La réalisation est à l'image du reste, brute, mais tout en justesse. Ce n'est pas un choix de facilité, mais un choix justifié par l'intrigue et totalement maitrisé. On nous offre une photographie superbe, une BO discrète mais savamment choisie, ainsi qu'une excellente direction d'acteur. Cillian Murphy propose un jeu tout en sobriété mais tellement prenant ; une découverte pour moi puisque j'ai mystérieusement réussi à éviter la quasi totalité des films de sa filmographie, pourtant bien garnie. Très bons seconds rôles également. L'ensemble du casting donne parfaitement vie à ces dialogues si finement écrits.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ikaty 2018-05-12T19:37:30+02:00
Moi, Daniel Blake

Un film qui nous donne envie de changer le système, ce système complètement inadapté dans bon nombre de situations...

Un très bon film

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Otchi 2020-09-06T12:12:45+02:00
Moi, Daniel Blake

Moi, Daniel Blake est un film "coup de gueule" contre le système (en particulier administratif) : il donne la rage et fait mal au coeur. Attention, film hautement déprimant...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Murmurelevent 2020-09-29T01:12:37+02:00
Moi, Daniel Blake

Ce film est le sketch qu'est la vie réelle. L'aliénation de l'être humain par et grâce à l'épouvantable machine ubuesque administrative (dont les amendements s'empilent siècle après siècle les uns par dessus les autres parce qu'on ne sait ni effacer pour remplacer mais seulement compléter pour rendre totalement inefficace - à croire que la passion principale de l'être humain est la perte de temps ; où se cache donc son intelligence présumée, parfois : mystère, mystère mystérieux).

C'est si réel que j'ai ris tout du long (et pourtant, c'est si triste). Dieu, tous ces fous rires que j'ai eu. Merci mille fois pour ce film extraordinaire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sylvains7 2020-11-25T19:26:00+01:00
Sorry We Missed You

Ken Loach poursuit son exploration du prolétariat et comme toujours, il manie le sujet avec brio. Les interprètes sont impressionnant de naturel, l’émotion ne nous quitte jamais, les scènes fortes s’enchaînent...Attention toutefois à ne pas regarder deux films de suite de ce réalisateur sous peine de dépression...

Afficher en entier

Dédicaces de Ken Loach
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Studios

Diaphana Films : 7 films

Channel Four Films : 2 films

Le Pacte : 2 films

Sixteen Films : 2 films

Why not Productions : 2 films

Tornasol Films S.A. : 1 film

MARS FILMS : 1 film

Kestrel Films : 1 film

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode
Array