Films
45 502
Membres
22 691

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode

Julien Duvivier

Réalisateur

221 spectateurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par Jazzmen 2013-12-23T17:34:10+01:00

Biographie

Réalisateur au talent prolifique, Julien Duvivier débute comme acteur au théâtre en 1916. Il passe rapidement à la régie puis à la mise en scène en tant qu'assistant. En 1919, il fait son premier long métrage Halcedama ou le prix du sang, un western tourné en Corrèze. Au début du parlant, sa carrière est marquée par les adaptations littéraires, de Jules Renard dans Poil de Carotte (1932) et de Louis Hémon dans Maria Chapdelaine (1934). Les années 1930 vont voir la naissance d'oeuvres majeures telles La Bandera (1935), La Belle Equipe (1936), Pepe le Moko (1937) et Un Carnet de bal (l'ancêtre du film à sketches, en 1937). Des films restés gravés dans les mémoires.

Parti s'exilé aux Etats-Unis pendant la guerre, il réalise les films à sketches Flesh and Fantasy (1943) et Six destins (1944). Le casting de ce dernier est impressionnant. Charles Boyer, Rita Hayworth, Ginger Rogers, Henry Fonda et Charles Laughton sont réunis sur une même affiche !

Julien Duvivier rentre à Paris en terrain conquis, et réalise Sous le ciel de Paris (1951). La même année sort son film qui rencontra le plus l'adhésion du public : Le Petit Monde de Don Camillo. 12,8 millions de spectateurs ! Tant et si bien que Duvivier remet le couvert à Fernandel pour un deuxième volet, dans Le Retour de Don Camillo (1953).

La gloire passée, et pourtant toujours aussi productif qu'avant, Duvivier achève sa carrière sur des adaptations littéraires (Pot-Bouille en 1957) et des policiers comme L'Affaire Maurizius (1953) et La Chambre ardente (1961). Il offrira néanmoins un très beau rôle à Brigitte Bardot en 1958 dans La Femme et le Pantin, et réalisera un dernier film à sketches avec Le Diable et les dix Commandements.

(source : Allociné)

Afficher en entier

Classement dans les cinéthèques

Diamant
29 spectateurs
Or
100 spectateurs
Argent
65 spectateurs
Bronze
52 spectateurs
Vu aussi
120 spectateurs
Envies
22 spectateurs
Pas apprécié
7 spectateurs
PAV
11 spectateurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.35/10
Nombre d'évaluations : 55

0 Citations 16 Commentaires sur ses films

Dernier film
de Julien Duvivier

Sortie France : 1960-11-30

Les derniers commentaires sur ses films

Commentaire ajouté par MaDoLiNe 2014-05-10T16:34:33+02:00
Le Petit Monde de don Camillo

un film d'un humour débordant qui a bercé ma jeunesse! L'histoire de l''amitié conflictuelle entre un curé de paroisse et son maire communiste. EXCELLENT

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MaDoLiNe 2014-05-10T16:38:34+02:00
Le Retour de don Camillo

magnifique histoire! le combat de boxe extra et... le petit vieux qui revit en permanence! Wouah!

Afficher en entier
Le Petit Monde de don Camillo

Eternels Don Camillo et Peppone ! Les meilleurs ennemis du monde...

Ce film, c'est comme du Pagnol, c'est de la vie rurale simple mais bourrée d'anecdotes tendres ou dramatiques mais toujours drôles.

Jésus qui parle donne un large plus au film et l'expressivité comme le dynamisme de tous les comédiens en font un moment jubilatoire plein d'humour et d'émotions.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cellophane 2014-11-16T15:26:33+01:00
Le Retour de don Camillo

La suite des aventures de Don Camilo...

Dans un premier temps, on suit les conséquences du premier film : la vie du village, les histoires de Pepone, l'isolement de Don Camilo, les aller-retours de l'un à l'autre, l'un chez l'autre... Tout cela est vif et soutenu.

Et puis, comme dans le premier, on retourne à une seconde partie plus anecdotique : une histoire de 5 minutes puis une autre puis une autre...

Et le tourbillon du début tombe un peu jusqu'à une fin décevante en rapport au reste.

Cela dit, on reste d'accord : c'est bien filmé, on est dans ce village, il y a de l'humour et les comédiens sont excellents.

Au final, il peut y avoir quelques déceptions mais elles sont compensées par de très bonnes idées (le petit vieux, le coup de l'âme, le nouveau curé...) et on obtient un opus qui vaut le premier.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Octave2Methylene 2015-05-22T10:06:50+02:00
Chair de Poule

Sans doute le plus noir et le plus nihiliste des films de Duvivier sur un scénario inspiré d'un roman de James Hadley Chase. En 1963, cette noirceur fera l'unanimité critique contre elle, on parlera d'un film au réalisme écœurant et dégradant. Sans être un chef-d’œuvre, c'est finalement un bon petit film (très) noir. On retrouve la même galerie de monstres que dans "Le temps des assassins", filmés avec le même détachement et la même objectivité. Et puis Catherine Rouvel est une parfaite femme fatale...

Afficher en entier
Le Petit Monde de don Camillo

Amusant. Le cabotinage de Fernandel est assez réjouissant, mais les dialogues sont d'une niaiserie confondante. A l'époque, l'opposition entre un curé et un maire communiste avait sans doute quelque chose d'excitant. La charge a finalement perdu beaucoup de son impact.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Octave2Methylene 2015-06-28T14:58:39+02:00
Panique

Adaptation libre du roman de Georges Simenon (Les fiançailles de Monsieur Hire), "Panique" est un chef d’œuvre de noirceur poisseuse qui en rebutera sans doute certains. La réalisation est pourtant un modèle de mise en scène. Basée sur un synopsis tenant en trois ligne, la mise en images rigoureuse de cette microsociété repliée sur elle-même prompte à lyncher l'innocent que désigne sa différence et son non-conformisme, joue avec maestria d'un sens de l'espace et du cadrage d'une grande modernité. Travailleur acharné et technicien hors pair, Duvivier donne une profondeur inattendue à l'histoire de cet érudit misanthrope empêtré dans les filets de la médiocrité ambiante. Michel Simon, digne et tout en retenue, semble laisser une dernière chance à celui qui trame dans l'ombre pour le perdre, tandis que Viviane Romance est parfaite dans le rôle plein d’ambiguïté qui lui est offert. La fin, cruelle, ne réserve aucun échappatoire. Adepte des climats malsains et vénéneux, Duvivier brosse un tableau impitoyable de la société de l'immédiat après-guerre, néanmoins magnifié par une apparence formelle irréprochable. Peindre la laideur, tout en préservant la beauté de l'expression est un art. Rappelons que Jean Renoir reconnaissait en lui un poète.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LoliV 2016-10-02T09:29:13+02:00
Le Petit Monde de don Camillo

Il est toujours difficile de commenter un film qui fait parti du patrimoine... On passe un agréable moment, certes, et les protagonistes sont fort attachants, mais tout cela est un peu longuet et les dialogues nous paraissent aujourd'hui bien désuets.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MarieHymn 2017-01-27T22:29:54+01:00
Panique

Une ironie dramatique à couper le souffle!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sylvains7 2018-07-20T22:00:59+02:00
La belle équipe

Un classique du cinéma français qui, malgré les années, n'a pris que quelques petites rides, rajoutant un certain charme nostalgique appréciable. Un témoignage de l'époque, devenu symbole du front Populaire. Un an plus tard, la seconde guerre mondiale éclatait...

Afficher en entier

Dédicaces de Julien Duvivier
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode
Array