Films
43 610
Membres
21 542

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode

Woody Allen

Réalisateur

1 854 spectateurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par Mayoune 2015-11-15T13:45:12+01:00

Biographie

A l'âge de seize ans, Woody Allen envoie des histoires drôles à différents chroniqueurs de journaux. Après avoir écrit des sketches pour la télévision et d'innombrables chroniques pour des magazines comme Playboy, il décide en 1961 de monter sur les planches. Il arpente ainsi les cabarets et les plateaux de télévision.

Il est remarqué par le producteur Charles Feldman, qui lui propose de réécrire le scénario de Quoi de neuf Pussycat? (1965) puis celui de Casino Royale (1967). A la même période, il remonte Lily la tigresse (1966), un film d'espionnage japonais, en le commentant et en y ajoutant quelques séquences. C'est son premier long métrage. Allen enchaîne en 1969 avec la comédie Prends l'oseille et tire-toi avant de jouer le rôle principal de Tombe les filles et tais-toi d'Herbert Ross (tiré de sa pièce Play it again Sam). Rares seront les autres cinéastes qui le dirigeront : Martin Ritt (Le Prête-nom, 1976) Godard (King Lear) ou Paul Mazursky.

En tant que réalisateur, Woody Allen opte d'abord pour un style burlesque et satirique comme en attestent Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe... sans jamais oser le demander ou encore Woody et les robots, et le grand public voit en lui un petit bonhomme à lunettes d'une épouvantable maladresse. Il s'imposera toutefois grâce à des oeuvres plus personnelles, teintées de mélancolie, mais toujours pleines d'autodérision, comme Annie Hall (Oscar du Meilleur réalisateur et du Meilleur scénario en 1978), et Manhattan (1979), films dans lesquels s'illustre sa première muse, la pétillante Diane Keaton. Le cinéaste ira encore plus loin dans la gravité avec le très bergmanien Intérieurs (1978) et plus tard September ou Une autre femme.

Les années 80 sont marquées par la rencontre avec Mia Farrow, sa nouvelle égérie, qui apparaît dans tous ses longs métrages, de Comédie érotique d'une nuit d'été (1982) à Maris et femmes (1992). Adulé par les cinéphiles européens, le New-Yorkais est très épris de leur culture, puisant son inspiration chez Tchekhov (Hannah et ses soeurs, Oscar du Meilleur scénario en 1987), Dostoievski (Crimes et délits) ou Kafka (Ombres et brouillard). Un rien nostalgique, le cinéaste rend hommage au music-hall (Broadway Danny Rose), à la radio d'antan (Radio Days) et au septième art (La Rose pourpre du Caire, 1985).

Sa rupture avec Mia Farrow fait grand bruit (Allen partageant désormais la vie de la fille adoptive de celle-ci), mais cela n'entame en rien la productivité du cinéaste. S'il retrouve Diane Keaton le temps de la brillante comédie policière Meurtre mystérieux a Manhattan (1993), le réalisateur se plaît à faire appel à de talentueux comédiens de la jeune génération, comme Mira Sorvino, Edward Norton (la comédie musicale Tout le monde dit I love you en 1996) ou Leonardo DiCaprio (Celebrity). La dimension purement comique de ses films (Escrocs mais pas trop, Le Sortilège du scorpion de Jade) s'enrichit souvent d'une réflexion sur la création artistique : on peut citer Harry dans tous ses états en 1997, Hollywood ending ou Accords et désaccords.

Au milieu des années 2000, une rupture s'opère dans le "système allénien" : le cinéaste abandonne New York pour tourner trois films consécutifs à Londres. C'est d'abord le très noir Match point (2005), avec entre autres la troublante Scarlett Johansson, qui deviendra son actrice-fétiche, puis le plus léger Scoop et enfin Le Rêve de Cassandre, dans lequel il s'intéresse pour la première fois aux rapports entre frères. Woody Allen poursuit son périple européen en situant en Espagne l'action de son film suivant, justement intitulé Vicky Cristina Barcelona (2008) avec toujours Scarlett Johansson mais aussi Javier Bardem et Penélope Cruz.

L'année suivante, le réalisateur retourne dans sa ville fétiche pour les besoins de la comédie douce-amère Whatever Works, portrait d'un cinquantenaire dépressif emmené par un Larry David plus misanthrope que jamais. En 2010, sort dans les salles obscures Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu (présenté hors compétition au Festival de Cannes), une énième comédie sentimentale dont il a le secret, avec Josh Brolin, Naomi Watts, Anthony Hopkins, Freida Pinto et Antonio Banderas en tête d'affiche. Réalisateur profilifique, il tourne en moyenne un film tous les 18 mois, et en 2011 c'est à Paris qu'il pose sa caméra. Dans Minuit à Paris, il suit le parcours d'un couple de jeunes Américains en vacances dans la ville lumière. Encore une fois, il s'entoure d'un casting quatre étoiles comprenant Rachel McAdams, Owen Wilson, Marion Cotillard et... Carla Bruni, la première dame de France. Le film fait l'ouverture du festival de Cannes 2011.

Après Londres (Match Point), Barcelone (Vicky Cristina Barcelona) et Paris (Minuit à Paris), c'est à Rome que le réalisateur new-yorkais fait escale. Très influencé depuis sa petite jeunesse par le cinéma italien, Woody Allen tourne en 2012 To Rome with Love, une version moderne du Décaméron de Boccace. Dans un cadre ensoleillé, entre histoires d'amour et quiproquos, Allen marque une première collaboration exceptionnelle avec l'Italien par excellence, Roberto Benigni, accompagné d'Alec Baldwin, Penélope Cruz, Jesse Eisenberg, Ellen Page et lui-même.

2013 marque l'interruption de la série européenne de Woody Allen. Le cinéaste traverse à nouveau l'Atlantique et met en scène, entre la Côte Est et la Côte Ouest, une comédie dramatique qui brosse le portrait d'une New-Yorkaise névrosée, qui vient s'échouer chez sa soeur à San Francisco après l'échec de son mariage. Il y dirige pour la première fois la charismatique Cate Blanchett, et retrouve Alec Baldwin pour la troisième fois.

L’année suivante, Woody Allen tourne Magic in the Moonlight (2014), mettant en scène Colin Firth et Emma Stone sur la Riviera des années 20, dans une comédie magique et romantique.

(Allociné)

Afficher en entier

Classement dans les cinéthèques

Diamant
319 spectateurs
Or
1 088 spectateurs
Argent
993 spectateurs
Bronze
891 spectateurs
Vu aussi
1 178 spectateurs
Envies
846 spectateurs
Pas apprécié
206 spectateurs
PAV
434 spectateurs

Dernier film
de Woody Allen

Sortie France : 2019-09-18

Les derniers commentaires sur ses films

Commentaire ajouté par dacotine 2019-10-18T22:53:55+02:00
Un jour de pluie à New York

Un joli moment : une histoire d'amour sans surprise mais de belles images, de belles couleurs, une bande son agréable et entrainante, des passages plaisants et des dialogues qui m'ont fait sourire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Vampilou 2019-11-01T13:29:10+01:00
Un jour de pluie à New York

Un film délicieusement frais et romantique !

Ce film, c’est celui d’une journée que vous aviez prévu de A à Z, ce genre de journée importante pour vous et qui par un heureux ou malheureux hasard ne se passe absolument pas comme vous l’aviez imaginé. Le destin, héros principal ici, est bien farceur, par une multitude de petits bâtons dans les roues, de faux bonds et de changements de programme, il vous fera totalement revoir votre façon de vivre. Comment une simple journée complètement rocambolesque peut bouleverser intensément votre vie, la faire dérailler, pour peut-être finalement, la remettre sur le droit chemin, c’est ce que nous allons voir. Parfois, on essaie d’être ce que l’on nous a appris à être, on organise toute notre vie pour correspondre aux attentes, rentrer dans le cadre, on se voile la face et on construit un avenir qui n’est pas le nôtre. Mais de temps en temps, un élément vient nous le rappeler, une chance qu’il faut avoir le courage de saisir, malgré la peur et la douleur qui font tous les plus grands changements. J’ai tout particulièrement aimé cette remise en question presque subie, elle nous permet de s’y identifier, d’avoir un certain recul sur notre propre parcours et c’est assez percutant. Bien que je n’apprécie et ne cautionne absolument pas la personne, je ne vais pas prétendre que le travail de Woody Allen ne me plaît pas, puisque c’est tout le contraire et j’aime beaucoup ce qu’il fait. Je ne me suis penchée sur ses films que depuis peu de temps, mais je pense sincèrement que c’est l’un des meilleurs que j’ai pu voir, toujours avec ce style si reconnaissable, entre poésie et mélancolie. Cette vision d’un New York sous la pluie aurait pu être déprimante, pourtant il n’en est rien, c’est certes nostalgique, mais c’est surtout d’un romantisme saisissant, qui nous fera totalement rêver. C’est vraiment une ambiance particulière, presque magique dans un certain sens, comme si les forces de l’univers étaient en œuvres pour que le destin se mette en place. Le talent se retrouve vraiment dans la beauté de certains plans, très simples en apparence, ils sont pourtant sublimes, pour nous livrer finalement tellement de sentiments. En ce qui concerne le scénario, bien que peu complexe, il est extrêmement bien ficelé, c’est une succession d’événements totalement loufoques, qui sont pourtant cohérents et tout en fluidité. On ne s’ennuie pas une seconde, les situations cocasses s’enchaînent, avec beaucoup de rires, mais en toile de fond, c’est l’amour qui y est exposé et c’est une histoire extrêmement touchante qui se dessine peu à peu. Les personnages se dévoilent au fil des minutes, on se rend compte qu’ils cachent plus de failles qu’ils ne veulent bien l’admettre et en les acceptant, ils acceptent aussi de ne pas être parfaits, pour ainsi prétendre au bonheur simple. Quant au casting, je l’ai adoré, Timothée Chalamet est toujours aussi excellent, Elle Fanning est absolument géniale dans ce rôle de cruche et Selena Gomez dont je ne suis pas fan y est pourtant très convaincante.

En bref : Un film visuellement sublime, qui se partage entre nostalgie et romantisme, l’histoire d’une journée totalement rocambolesque, qui va pourtant changer de nombreuses vies, pour le meilleur !

Avis complet sur le blog : https://vampiloufaitsoncinma.com/2019/10/31/un-jour-de-pluie-a-new-york/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cellophane 2020-01-01T17:13:34+01:00
Wonder Wheel

Je ne saurai trop dire ce qui m’a manqué…

Le jeu des comédiens est excellent, la reconstitution d’époque est parfaite.

La trame principale est très bonne avec cette femme qui voudrait sortir de là, son amant, la concurrente…

Peut-être que la trame du maffieux qui cherche la fille est trop « facile » même si c’est bien utile par la suite. Ou l’histoire du gamin pyromane que j’ai pas bien compris ce qu’il venait faire là…

L’ensemble est très bon mais j’aurais bien aimé quelque chose de plus intense encore…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FanDeGlee 2020-01-11T10:57:16+01:00
Manhattan

C'est le troisième de Woody Allen que je vois, et j'aime beaucoup! Ca me fait beaucoup rire, il y aune véritable autodérision et ses personnages sont attachants.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cellophane 2020-02-22T16:49:15+01:00
Café Society

Il y a énormément de bonnes choses dans ce film.

La reconstitution est superbe dans les décors, costumes et coiffures.

Les comédiens font excellemment le job, fin, impliqué, nickel.

Même les lumières et couleurs sont choyés.

Tout comme les plans ou mouvements de caméra…

Cela dit, on arrive à la fin et on se dit « tout ça pour ça ? ». Où veut aller Allen ?? Y’a pas de réelle morale, de vraie conclusion…

Ça démarre super bien, on s’attend à un feu d’artifice et puis non, rien.

Juste un bel objet – ce qui est déjà pas mal cela dit…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par phee 2020-02-28T09:27:20+01:00
A rainy day in New York

vu pour Selena Gomez.

Le film est passable...pour autant le personnage d'Elle Fanning est insupportable et beaucoup trop bête,ça m'a énervée

Afficher en entier
Commentaire ajouté par phee 2020-03-15T17:52:38+01:00
Un jour de pluie à New York

J'ai vu le film pour Selena Gomez et Timothée. Le rôle d'Elle Fanning m'a insupporté....

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LiseuseDuDimanche 2020-03-17T19:59:26+01:00
Match Point

Bon je ne savais pas que le film allait tourner vers cette intrigue. Mais du coup j'ai trouvé ça assez expédié. Le début est long pour une fin arrivant trop vite.

(Vu en VO)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lea130298 2020-04-05T21:26:11+02:00
Vicky Cristina Barcelona

Un des seuls films de Woody Allen que j'ai appréciée, porté par d'incroyables acteurs, bien que je sois un peu déçue par la fin

Afficher en entier
Commentaire ajouté par loldomedi 2020-05-20T15:30:03+02:00
Un jour de pluie à New York

En toute honnêteté, la seule et unique raison pour laquelle j'ai regardé ce film est : Timothée Chalamet. Et en effet, il y joue très bien mais le film en lui-même n'avait pour moi rien de marquant, il est bien mais sans plus. J'ai tout de même passé un agréable moment en le regardant mais je sais déjà que je ne reverrais pas une deuxième fois.

Afficher en entier

Dédicaces de Woody Allen
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode
Array