Films
43 610
Membres
21 542

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode

Marc Forster

Réalisateur

3 148 spectateurs

Activité et points forts

ajouté par lucia23 2015-03-25T18:10:53+01:00

Biographie

C'est en découvrant à l'adolescence le film Apocalypse Now que l'Allemand Marc Forster décide de se consacrer au cinéma. Une fois son diplôme d'études secondaires obtenu en Suisse, il part étudier le cinéma à la Tisch School of the Arts de la New York University. Diplômé en 1993, il réalise deux documentaires pour des chaînes de télévisions européennes : Silent Windows, sur le suicide chez les adolescents, et Our Story, une enquête sur les enfants brûlés.

En 1996, Marc Forster écrit et réalise son premier long-métrage, Loungers, lauréat du Prix du Public au Festival de Slamdance. En 2000, il est remarqué lors du Festival de Sundance avec le thriller Everything put together, produit et interprété par Radha Mitchell. Mais c'est avec le drame A l'ombre de la haine (2001) que Marc Forster se fait connaître du grand public et obtient la reconnaissance de ses pairs. Pour son émouvante performance d'épouse de condamné à mort, l'actrice Halle Berry est auréolée d'un Oscar.

Afficher en entier

Classement dans les cinéthèques

Diamant
434 spectateurs
Or
959 spectateurs
Argent
875 spectateurs
Bronze
687 spectateurs
Vu aussi
891 spectateurs
Envies
381 spectateurs
Pas apprécié
139 spectateurs
PAV
228 spectateurs

Dernier film
de Marc Forster

Sortie France : 2018-10-24

Les derniers commentaires sur ses films

Commentaire ajouté par Vampilou 2019-01-02T11:17:09+01:00
Jean-Christophe et Winnie

Un film qui saura parler aux petits et aux grands !

Tout d’abord, j’aimerais vraiment souligner le fait qu’à mes yeux, ce n’est pas seulement un film pour les enfants, d’ailleurs, je le déconseille aux tout petits, il serait peut-être trop compliqué pour eux. Je pense sincèrement que même les plus grands y trouveront leur compte, parce que son véritable but est justement de parler à la part d’enfance que nous avons tous au fond de nous. Oui, il nous montre qu’il ne faut jamais oublier nos rêves, cette imagination qui nous faisait vibrer, que malgré les soucis et les responsabilités, il faut parfois retrouver cette insouciance, lâcher prise, pour vivre mieux. Un état d’esprit finalement très actuel, qui fait formidablement résonance avec la vie bien trop rythmée qui fait loi de nos jours, qui nous montrera que les solutions sont finalement dans nos souvenirs. J’ai tout particulièrement aimé la réalisation de Marc Forster, non seulement sa reconstitution des années 60 est absolument parfaite, mais en plus, toutes les peluches qui représentent Winnie et ses amis sont absolument sublimes. Elles possèdent cet aspect un peu vieilli qui les rendent si authentiques, à l’image de ces vieux jouets d’antan, qui avaient le mérite d’avoir une âme et du caractère, vous tomberez immanquablement sous le charme. En ce qui concerne le scénario, en soi, il n’est forcément pas très complexe, mais c’est son histoire qui fait toute la différence, qui en fait toute la puissance et l’intensité, pour nous livrer un moment plein de poésie. Cette famille saura toucher chacun de nous, ses problèmes relationnels, la vie de tous les jours qui peut s’avérer compliquée, venant parasiter cette vie quotidienne que l’on s’acharne à rendre heureuse. C’est une belle leçon de vie que toutes les générations pourront appliquer, ces petits personnages que nous connaissons tous, seront le prétexte à de vraies réflexions, qui ne laisseront personne indifférent. Je ne m’y attendais pas, mais émotionnellement, c’est sacrément fort, j’ai trouvé les sentiments d’une justesse extraordinaire, tout sonne vrai, en plus d’être joliment tourné, c’est d’une beauté innocente, le tout avec une belle touche d’humour, qui saura vous donner le sourire. Quant au casting, il est très bon, Ewan McGregor est tout simplement excellent, j’ai adoré le rôle d’Hayley Atwell et la jeune Bronte Carmichael est vraiment adorable.

En bref : Un film qui saura toucher les petits et les grands, qui pourra avoir un double sens de lecture et qui saura aborder les relations familiales tout en douceur, avec une poésie particulièrement touchante !

Avis complet sur le blog : https://vampiloufaitsoncinma.com/2019/01/01/jean-christophe-winnie/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gaali 2019-01-24T15:40:01+01:00
World War Z

Pour ceux qui ont aimé le film, je vous conseille fortement de lire le livre, il est génial et on se rend compte que ce film n'en est qu'une infime partie, juste un chapitre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cacoethes-scribendi 2019-11-05T18:34:38+01:00
World War Z

Aucun intérêt. Ce film reprend tous les schémas des films d'actions hollywoodiens habituels, donc zéro suspense Spoiler(cliquez pour révéler)et tout est bien qui finit bien, le héros et ses proches sont sauvés, l'humanité aussi, ouf.

Les zombies pourraient être remplacés par n'importe quoi d'autres, des aliens, des terroristes. Surtout, il n'y a rien qui fasse spécialement peur, ce à quoi je m'attendais en visionnant un film dit "de zombies".

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Im-a-Sassenach 2019-11-21T10:57:54+01:00
Jean-Christophe et Winnie

Coucou mes petits amis ! Aujourd'hui, je vous retrouve pour la chronique d'un film que j'ai visionné il y a un an et que je me devais absolument d'aller voir en salles à l'époque, j'ai nommé Jean-Christophe et Winnie. Ce n'est plus un secret désormais : Winnie l'Ourson, c'est l'amour de ma vie et la Forêt des rêves bleus, c'est comme ma seconde maison. J'avais donc de très hautes attentes vis-à-vis de ce long-métrage et je peux vous dire que je n'ai pas été déçue !

En effet, j'ai globalement adoré ce film qui m'a juste redonné du baume du cœur et dont l'atmosphère so british et très vintage old-fashioned m'a énormément plu. J'ai vraiment eu l'impression de voyager dans le temps avec ce film, l'immersion au sein de l'Angleterre d'après Seconde Guerre mondiale est totale. S'ajoute à cela un esthétisme très porté sur les nuances de brun que j'ai trouvé tout bonnement magnifique et qui donne au film tout son cachet, son charme insaisissable. C'est comme regarder une photographie ancienne type sépia qui se mettrait en mouvement pendant presque deux heures de temps ou ouvrir un vieux livre de contes traditionnels qui sent le renfermé et qui a encore plein de belles histoires à nous raconter. La magie indescriptible de cette aura d'une autre époque opère instantanément, tout simplement. La luminosité du long-métrage est également exceptionnelle à mon sens. J'ajouterais qu'on peut sans aucun doute dire que la forme comme le fond du film sont irradiants d'une lumière bienfaisante qui réchauffe résolument les cœurs au fur et à mesure que l'intrigue progresse. Bref, au niveau de tout ce qui se rapporte au visuel et à l'esthétisme, ainsi qu'en ce qui concerne son scénario (mais on parlera de cela plus en détails par la suite, soyez patients !), Jean-Christophe et Winnie est de mon côté une sacrément belle réussite.

Pour ce qui est des acteurs, je n'ai là rien à redire non plus : Ewan McGregor et Hayley Atwell campent parfaitement leur rôle de couple qui bat de l'aile. D'un côté, nous avons un mari absent et renfrogné mais qui fait tout son possible pour mettre sa petite et aimante famille à l'abri du besoin par le biais de son travail acharné et abrutissant et qui exprime alors son amour incommensurable pour cette dernière de cette manière plutôt qu'avec une grandiloquence de la parole et des démonstrations particulières d'affection. De l'autre, nous nous retrouvons face à une épouse qui essaye de soulager l'homme qu'elle aime de l'immense et insoutenable pression qu'il porte sur ses épaules en voulant lui rappeler la beauté et l'importance des petits plaisirs simples de l'existence. A mon sens, ces deux grands acteurs que sont Ewan et Hayley n'ont clairement plus rien à prouver. C'est d'une évidence flagrante et la façon imparfaite mais authentique dont ils rendent la profonde vulnérabilité de leur personnage respectif m'a beaucoup touchée et émue.

Néanmoins, la véritable révélation de ce film, celle qui selon moi mérite amplement une mention spéciale, c'est indubitablement Bronte Carmichael. En plus d'avoir une bouille absolument adorable, celle-ci joue à merveille, avec beaucoup de malice, d'enthousiasme et une grande sensibilité et sincérité, une Madeleine purement et simplement craquante qui, pour ma part, n'a pas manqué de me faire fondre. Cette petite fille qui n'a qu'un seul désir, continuer à jouir librement de ces moments inoubliables et incomparables à aucuns autres qui constituent l'enfance, représente une salvatrice bouffée d'air frais si on la compare avec les adultes du film qui, de façon générale, se montent tous bien trop le bourrichon, pardonnez-moi l'expression.

Et enfin, abordons ceux qui font de mon point de vue la force du long-métrage, j'ai nommé Winnie et compagnie. Pour commencer, j'ai adoré le fait que ces derniers aient été conçus comme d'authentiques animaux en peluche tels qu'on pouvait en faire au début du vingtième siècle, bien moins artificiels et industriels que maintenant, avec une véritable matière artisanale pelucheuse qui ressort si bien à l'écran qu'on en a presque l'impression saisissante qu'il suffirait de pouvoir simplement tendre la main pour la toucher et la caresser à n'en plus finir tant elle nous semble palpable. Ensuite, et c'est cela qui m'a séduite avant toute chose, l'essence même des personnages d'origine est respectée jusqu'au bout. Leur bonhomie, leur innocence désarmante, leur générosité et leur gentillesse sans fin, leur tempérament survolté, colérique, d'une mélancolie extrême pour certains, leur immense désarroi, transpire de chaque scène à partir du moment où ils apparaissent pour la tout première fois à l'écran ; à un point tel que je me suis retrouvée au bord des larmes à de nombreuses reprises. Avec Jean-Christophe et Winnie, mes vieux copains d'enfance sont revenus à moi intacts en même temps qu'ils vivaient leurs retrouvailles bouleversantes avec Jean-Christophe. Je dirais même que j'ai vécu cela comme si je rencontrais ces merveilleux personnages qui m'accompagnent chaque jour, et ce depuis longtemps, inlassablement comme si c'était la toute première fois. En bref, ce film m'a fait vivre un pur instant de bonheur comme je ne l'aurais guère cru possible. Il semblerait que les miracles existent bel et bien en fin de compte...

In fine, je n'ai pas tout à fait terminé avec cette chronique. Venons-en dès à présent à son point essentiel, à savoir la critique du script. Je vous l'accorde, ce dernier comporte certaines facilités et notamment un dénouement bien trop simpliste et assez peu crédible quand on y repense à deux fois. Cependant, j'ai décidé de passer outre ces menus défauts pour ne retenir uniquement ce qui importe véritablement à mon sens, autrement dit le superbe message d'espoir que le film fait passer. Je ne vous cacherai pas que, dans un premier temps, j'ai été déroutée puis très agréablement surprise par la tonalité sombre, assez triste et qui nous fait comme un pincement au cœur de l'histoire proposée à l'écran par Marc Forster - et qui m'a très fortement rappelé celle d'un autre film de ce même réalisateur, Neverland ou un véritable petit bijou de cinéma que je ne peux que vous recommander. Comme je vous l'ai dit un peu plus haut, ce film nous donne envie, et pas qu'une seule et unique fois, de pleurer à chaudes larmes, de se rouler en boule et d'oublier ce monde extérieur terriblement cruel, sombre et injuste, qu'il y a là au dehors. La nostalgie d'une époque chérie et bel et bien passée est qui plus est poussée à son paroxysme, le film l'assume d'ailleurs pleinement. D'où mon conseil suivant : évitez de montrer ce film à des enfants trop jeunes. Certes, les aventures de Winnie et toute sa joyeuse et formidable clique sont généralement adressées aux tous-petits, à savoir la tranche des 3-6 ans. Or, il est impossible pour ce public-là de comprendre les sentiments profondément grisâtres et souvent déprimants des plus grands, ainsi que de prendre suffisamment de recul vis-à-vis de leur propre enfance afin de s'identifier à ces sentiments de perte irrémédiable et de catastrophique désillusion liés au passage à l'âge adulte. Les enfants de 6 à 10 ans pourront à la rigueur se reconnaître dans le personnage si sympathique au demeurant de Madeleine mais le même type de remarques que je pouvais faire à l'instant vaut également pour eux. Attention, je ne dis pas que les enfants sont bêtes et ignorants au point de ne pas comprendre la portée philosophique du film et de ne pas pouvoir s'approprier la tristesse et l'amertume qui en émanent à certains moments donnés ; je dis simplement que, tant qu'ils n'auront pas un certain vécu et surtout tant qu'ils seront encore en plein dans leur enfance, les deux pieds dans le plat comme on dit, ce film ne leur parlera pas, leur paraîtra au contraire très obscur, et toute sa valeur émotionnelle ou presque s'en retrouvera perdue pour eux, ainsi que les leçons et le réconfort qu'ils auraient pu en retirer si jamais ils avaient regardé cette œuvre à la bonne période de leur existence. Ce serait fortement dommage qu'ils loupent tout ce que ce film a de bon et de beau à leur apporter pour une simple question de très, très mauvais timing, il ne s'agit là que mon humble opinion.

Pour conclure, je dirais que Jean-Christophe et Winnie est un délice de petit bonbon, à la saveur certes parfois douce-amère, mais qui parvient à panser tous les maux de votre petit cœur esseulé au fil du temps. C'est l'effet qu'il a eu sur ma petite personne en tout cas : aussi efficace et redoutable qu'une bonne lampée de miel issue des pots de Winnie, absolument imparable ! Rien de tel pour se remettre d'aplomb et voir les choses sous un autre angle plus optimiste et éclairant. En clair, ce film est un véritable concentré d'amour et autres émotions fortes qui ne manquera certainement pas de réveiller l'enfant qui sommeille en vous et qui n'attend qu'une chose : reprendre les rênes pour que vous puissiez enfin vivre votre vie pleinement, sereinement et avec un grand et beau sourire fendant votre visage !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FanDeGlee 2019-12-11T14:47:45+01:00
Jean-Christophe et Winnie

Un film parfait pour cette fin d'année ! C'est une pépite de douceur et d'amour. J'étais très contente de retrouver Winnie et tous ses amis, avec Ewan McGregor en plus!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Peche 2019-12-29T11:29:48+01:00
Jean-Christophe et Winnie

Un très beau film ! Je l'ai trouvé touchant, drôle, magique. Tout est si beau dans ce film. Les personnages sont tellement géniaux. L'histoire est vraiment belle et on ne s'ennuie pas une minute.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Noone 2020-01-20T06:48:24+01:00
A l'ombre de la haine

Je m'attendais, au vu du résumé de l'histoire, à trouver quelque chose de bon, à la fois triste mais avec de l'espoir pour la fin mais soit je n'étais pas pris par l'histoire, soit c'est vraiment trop flagrant pour que je puisse y entrer.

Là, du début à la fin, c'est l'autoroute du prévisible et je ne ressens pas grand chose à l'évocation du condamné à mort, de son fils, de la mère qui perd tout mais se reconstruit avec celui qui a un lien avec elle, l'homme même qui a un père spécial et un fils qui est bien différent de lui... Il y a du potentiel partout mais c'est resté au niveau du potentiel et c'est bien dommage parce qu'Halle Berry et Billy Bob Thornton, ça donnait un duo intéressant.

Des scènes de sexe un peu moins longues pour un peu plus de développement des personnages, ça aurait donné un meilleur film.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Evavouva 2020-02-10T21:13:44+01:00
Neverland

Le début est un peu long à ce mettre en place, mais j'ai tout de même apprécié le film.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FanDeGlee 2020-02-20T20:42:36+01:00
Quantum of Solace

Un James Bond plutôt moyen, avec un général bolivien un peu caricatural.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mimga 2020-03-14T13:33:27+01:00
Les cerfs-volants de Kaboul

Un très très beau film !

J'ai lu le livre il y a longtemps et je ne me souvenais que vaguement de l'histoire, mais j'étais trop jeune pour comprendre réellement l'histoire. Ici, étant plus âgé je peux déjà comprendre plus de chose au film et je peux dire que c'est un film superbe ! dur et difficile mais beau.

Afficher en entier

Dédicaces de Marc Forster
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode
Array