Films
43 610
Membres
21 542

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode

Lars Von Trier

Réalisateur

585 spectateurs

Activité et points forts

ajouté par sylvains7 2014-11-23T06:08:18+01:00

Biographie

Très jeune, Lars von Trier vénère les films de Dreyer et de Tarkovski. C'est en montrant ses deux courts métrages au Danish Film Institute, Le Jardinier d'orchidées et Menthe - la Bienheureuse, qu'il y est accepté comme étudiant en 1978. Il y réalise trois autres courts métrages, Nocturne, Le Dernier détail et Images d'une libération

Il réalise par la suite de nombreux clips rock et spots publicitaires. Son premier long métrage, Element of Crime (1984), qui marque le début de sa collaboration avec son compatriote scénariste Niels Vorsel, est primé dans plusieurs festivals. Avec Epidemic (1988), il signe un film proche du cinéma expérimental. En 1991, il clôt sa série de films, la trilogie en "E", ayant pour thèmes l'Europe et la perte de la personnalité avec Europa, dans lequel joue notamment son acteur fétiche Jean-Marc Barr. Par ailleurs, depuis cette même année, il décide de réaliser tous les ans un petit morceau de trois minutes de Dimension, un film qui suit les mêmes personnages sur plusieurs décennies et qui ne sortira qu'en 2024. Le réalisateur abandonne finalement le projet en 2010.

En 1992, il crée sa propre société de production intitulée Zentropa, ainsi que sa branche X, Puzzy Power, produisant des films pornographiques à destination des femmes

Avec Breaking the waves (1996), Lars von Trier débute une nouvelle trilogie, "Coeur d'or", issue d'un conte qu'il a lu enfant. Tourné entièrement caméra à l'épaule, ce mélodrame qui révèle Emily Watson fait sensation sur la Croisette, où il reçoit le Grand Prix du Jury. En 1998, il imagine, avec d'autres compatriotes -dont Thomas Vinterberg, auteur de Festen-, le "Dogme", un catalogue de contraintes formelles (pas si loin de la blague de potaches) visant à promouvoir une mise en scène débarrassée de tout artifice. Les Idiots, réflexion sur la vie en communauté, est tourné selon ces préceptes. Il se lance ensuite dans Dancer in the dark, dernier volet de sa trilogie "Coeur d'or". Présenté en 2000 à Cannes, où von Trier a ses habitudes, ce mélo musical vaut à son héroïne, la chanteuse islandaise Björk, le Prix d'interprétation et au cinéaste la Palme d'Or.

S'il s'est imposé comme l'un des auteurs majeurs du cinéma européen, Lars von Trier n'en a pas fini avec sa frénésie d'expérimentation. Il s'attelle en 2003 à une nouvelle trilogie, dans laquelle il entend livrer sa vision iconoclaste de l'Amérique à travers le destin d'une jeune femme naïve nommée Grace. Dans le premier volet, Dogville, elle a les traits de Nicole Kidman, tandis que dans le deuxième, Manderlay (2005), centré sur l'esclavage, le rôle est repris par Bryce Dallas Howard. Le projet et salué pour son audace formelle (les décors sont tracés au sol à la craie), mais l'imprévisible Danois décide de reporter le tournage du troisième volet, préférant réaliser une comédie noire à petit budget, Le Direktør. Il revient en 2009 sur le terrain de l'épouvante avec Antichrist, interprété par Willem Dafoe et Charlotte Gainsbourg.

Son propos semble s'adoucir avec Melancholia. Sur fond d’apocalypse, il réunit un casting international avec des acteurs prestigieux tels que Kirsten Dunst, Charlotte Gainsbourg, Charlotte Rampling, Stellan Skarsgard et son fils Alexander Skarsgård. Le film, présenté au Festival de Cannes 2011, émerveille la critique, mais suite à des propos douteux le réalisateur danois est exclu du Festival par les organisateurs. Malgré cette affaire, le film ne repart pas bredouille puisque Kirsten Dunst remporte le Prix d'interprétation féminine.

Fin 2011, Lars Von Trier annonce un nouveau projet suscitant déjà une nouvelle polémique : Nymphomaniac, long-métrage en deux parties qui raconte le parcours sexuel d'une femme jusqu'à ses 50 ans. Le casting est une nouvelle fois 5 étoiles, se composant de certains de ses acteurs habituels (Charlotte Gainsbourg, Stellan Skargard, Willem Dafoe, Udo Kier) et de petits nouveaux (Shia LaBoeuf, Jamie Bell, Connie Nielsen, Christian Slater, Uma Thurman...).

Afficher en entier

Classement dans les cinéthèques

Diamant
102 spectateurs
Or
169 spectateurs
Argent
167 spectateurs
Bronze
155 spectateurs
Vu aussi
272 spectateurs
Envies
327 spectateurs
Pas apprécié
116 spectateurs
PAV
115 spectateurs

Dernier film
de Lars Von Trier

Sortie France : 2018-10-17

Les derniers commentaires sur ses films

Commentaire ajouté par SoleneBrasseur 2016-05-14T21:59:04+02:00
Nymphomaniac - Volume 1

Le côté sexuel peut rebuter certaines personnes mais derrière tout ça il y a une réelle histoire ... A voir !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par VERTVERONESE 2016-05-26T22:35:33+02:00
Nymphomaniac - Volume 1

Partant d'un sujet "polémique", Nymphomaniac vol.1 est pourtant loin de lui être réduit.

Lars Von Trier se permet d'expérimenter le genre de l'autobiographie, de la biographie, voire du documentaire, pour recréer et expliquer/justifier l'histoire de son personnage principal... Avec intelligence et originalité ! Les dialogues sont développés avec minutie, cinglant et étonnamment efficaces (Charlotte Gainsbourg et Stellan Skargard forment un duo parfait de narrateurs). Chaque acteur donne corps à son personnage, le rend palpable et touchant malgré son caractère ou le point de vue de "Joe", très cynique quant à son passé et à ceux qui le peuplent (mention spécial à Uma Thurman, très surprenante et totalement brisée).

Ajoutez à cela une musique d'ouverture et de clôture en total décalage et pourtant réellement adéquate ainsi qu'une photographie grisée, presque comme une photographie ou un souvenir passé, perdant de sa saveur avec le temps.

En somme, un long-métrage complexe, contrasté, et réellement méditatif -bien plus qu'espéré-.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ilovelire 2016-09-09T14:14:14+02:00
Nymphomaniac - Volume 1

Ce film est surprenant, partant dans sujet aussi basique et primaire qu'est le sexe et aussi controversé que la nymphomanie, Lars Van Trier crée une oeuvre raffinée et directe, élégante et crue. Le personnage de Seligman est charmant et cultivé, écoute sans juger et est pour Joe un grand réconfort. Joe est un personnage incroyablement complexe. Les acteurs sont extraordinaires.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Asoline 2016-12-21T14:24:40+01:00
Nymphomaniac - Volume 1

Franchement un coup de cœur pour moi!

Le titre et les images d'illustration peuvent rebuter, on peut penser que cela a être des scènes de sexe interminables et sans grande logique, mais pas du tout. Même si le film dépeint la vie sexuelle sulfureuse d'une nymphomaniaque, tout est raconté et abordé de façon très poétique, il y a une certaine grâce qui s'en dégage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DrunkenSailor 2017-02-17T20:05:08+01:00
Antichrist

Alors j'aime beaucoup Lars Von Trier, mais là, c'est non.

J'ai lu qu'il voulait avec ce film faire une œuvre surréaliste, alors oui pourquoi pas, j'ai aussi lu que ce film avait été un exutoire a sa dépression, j'en suis ravi, mais je trouve très peu de qualité au film et j'ai un un certain déplaisir a le regarder.

Pour en parler de ces qualités, le fait que j'ai eu du déplaisir a le regarder en est une. Il est évident que le but de ce film est de choqué, t'inquiète pas poto c'est réussi, les scènes de mutilation de clito et d'éjaculation d'hémoglobine, c'est trop pour moi.

Également, si tout le film est quasiment tourné caméra a l'épaule comme souvent chez Lars Von Trier, y a quelques plan beaucoup plus travaillé qui se dégagent et sont magnifique. Je parle pas de la scène d'intro, très joliment foutu mais qui a très clairement une gueule de pub pour parfum. J'ai horreur de cette critique en général, mais là je m'attendais vraiment a voir apparaitre "Lancôme" a la fin de la scène.

Sinon bah je trouve dans l'ensemble le film pas très beau, je ne comprend pas le message qu'il véhicule, je ne crois pas a son histoire, je ne crois pas en Willem Dafoe jouant un homme saint d'esprit, et surtout je trouve très gratuites et injustifiés les scènes trashs. Rajoutez a ça que ouais le film a de sacré relent misogyne, ça passe vraiment moyen.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par liana 2017-09-18T00:31:35+02:00
Nymphomaniac - Volume 2

Très déçue de la fin. Je ne comprends pas ce n'est juste pas du tout cohérent des personnages... Ca reste un bon film, mais globalement j'ai largement préféré le tome 1. Le tome 2 présente des scènes violentes, une bonne partie du film (entre sadomasochisme, et avortement) n'est pas facile à regarder... Et puis moins subtile que le tome 1.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Dirlo26 2018-10-07T13:46:37+02:00
Nymphomaniac - Volume 1

Autant je ne pensais jamais regarder ce film, peur que ce soit que des scènes de sexes et sans vraiment d'histoire derrière, autant il m'a carrément plu! Ce volume 1 est vraiment passionant, la discussion entre Joe et Seligman, avec de nombreuse références etc est intéressante puis l'histoire qu'elle raconte nous donne envie d'en savoir plus, de vite regarder le second volume Spoiler(cliquez pour révéler) que je n'ai pas du tout aimer malheureusement, assez déçu là dessus , ne vous fiez pas aux critiques globales de ce film, il y a pas tellement de scène choquante sur ce premier volet. Les acteurs sont dingues et la façon dont c'est raconté est très poétique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Dirlo26 2018-10-07T13:54:38+02:00
Nymphomaniac - Volume 2

Vraiment déçue de ce second volet, autant j'ai adoré le premier, son poétisme et son histoire, autant celui ci m'a vraiment dérangée. Il est plus cru et très violent, parfois difficile à regarder, mais c'est surtout la fin qui me gène Spoiler(cliquez pour révéler) je n'ai pas compris comment on a pus passer de cette sympathie pour Seligman, un personnage intéressant, sympathique à un personnage vulgaire, j'ai été très perturbée par sa mort, cette violence "trop" rapide à mon goût de Joe, puis le fait que Jérôme soit avec la jeune fille m'a déçue, je m'attendais pas à ça et j'aimais vraiment la relation entre Joe et Jérôme, puis le fait de changer d'actrice, que son visage change en l'espace de 3 ans été trop rapide pour moi cependant rien a dire sur la réal de ce film, Von Trier est un gènie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Rayathea 2019-01-02T20:46:25+01:00
Melancholia

Un film très ennuyeux. Même Kirsten Dunst n'arrive pas à donner un intérêt à Melancholia, qui s'appuie sur une vague théorie de la fin du monde pour expliquer que tout va disparaître et que personne ne peut rien y faire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Noone 2019-04-23T07:06:17+02:00
Dancer in the Dark

Des films qui font descendre leur personnage principal (et le spectateur) en enfer, j'en ai vu mais qui montre un petit bout de femme prendre autant sur elle pour atteindre son but, c'est très rare.

Et Lars Von Trier réussit très bien à faire passer le spectateur par tout un éventail d'émotion, des meilleures pour la pauvre Selma comme les pires pour le voisin responsable de sa chute et de son combat pour son fils.

Entre haine profonde pour Bill et hyper envie d'aider sans réserve la pauvre Selma, on a pas le temps de se reposer.

Même si le film a quelques longueurs et que la manière de filmer est inhabituelle, le casting contrebalance très bien le tout et j'ai pu découvrir en Björk une très bonne actrice que j'aimerais bien revoir plus souvent dans un film. David Morse, malgré son sale rôle est toujours très bien et même Catherine Deneuve a un bon rôle dans l'histoire.

Résultat, regardez-le mais soyez prévenus, malgré une évolution de l'histoire qu'on voit venir à des kilomètres, elle ne vous laissera pas indifférents (préparez les mouchoirs).

Afficher en entier

Dédicaces de Lars Von Trier
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode
Array