Lire la suite...
Activité récente
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 8.2
Scénario 7.8
Images 9.2
Emotions 8.3
Suspense 7.7
Musique 7.9
Acteurs 8.7
Originalité 8.2

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Liste Spectateurs Age moyen
Liste de diamant 24 17 ans
Liste d'Or 37 18 ans
Liste d'argent 26 21 ans
Liste de bronze 10 18 ans
J'ai vu aussi 14 19 ans
Mes envies 52 20 ans
Je n'ai pas apprécié 0
Ma PAV(pile à voir) 15 20 ans
Vos favoris l'ont en cinéthèque

Maléfique 2 : Le Pouvoir du Mal

Titres alternatifs

Français : Maléfique : Maitresse du mal
Anglais : Maleficent: Mistress of Evil

Date de sortie

France : 16 Octobre 2019
USA : 29 Mai 2020

Apprécié pour

Studio

Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par Elfly le 09-08
Plusieurs années après avoir découvert pourquoi la plus célèbre méchante Disney avait un cœur si dur et ce qui l’avait conduit à jeter un terrible sort à la princesse Aurore, « Maléfique: le pouvoir du mal » continue d’explorer les relations complexes entre la sorcière et la future reine, alors qu’elles nouent d’autres alliances et affrontent de nouveaux adversaires dans leur combat pour protéger leurs terres et les créatures magiques qui les peuplent.

Citations et Répliques du Film

Ajouté par Vampilou le 05-11
« Maintenant, il est temps de prendre soin des tiens. »

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Les derniers commentaires ajoutés

Par Im-a-Sassenach le 2019-11-21 11:00:42 Editer
Im-a-Sassenach Or
Coucou mes petits amis ! Aujourd'hui, je vous retrouve pour la chronique d'un film Disney qu'il me tardait véritablement de voir depuis plus de cinq ans, soit depuis que j'étais sortie tout bonnement enchantée de mon cinéma après avoir vu le premier Maléfique réalisé par Robert Stromberg, à savoir Maléfique : Le Pouvoir du mal. Cette suite avait été annoncée très rapidement après la sortie du premier volet, fin 2014 il me semble, et il n'y avait donc plus qu'à prendre notre mal en patience et escompter que Disney produise une suite à la hauteur à ce qui avait été pour moi un authentique coup de foudre cinématographique. N'en déplaise aux nombreux spectateurs qui ont moyennement aimé le premier opus, pour ma part, j'avais été totalement conquise par Maléfique premier du nom et cinq ans après, mon opinion n'a pas changé d'un iota ! Cependant, malgré mon amour inconditionnel pour ce film, mon envie folle de voir son successeur s'est assez rapidement mué en appréhension dévorante doublé d'un scepticisme à la peau dure. En effet, Maléfique m'avait tellement plu que j'en ai commencé à sérieusement me demander quel intérêt pouvait avoir la production d'une suite, à part engranger de l'argent, toujours de l'argent, sur le dos de ce qui avait déjà fort bien marché. En cinq ans, on a effectivement largement le temps de se poser une telle question existentielle ! L'autre point qui me tracassait, c'est le fait que, dès la sortie de Maléfique 2, beaucoup de spectateurs qui étaient restés définitivement mitigés face au premier film ont exprimé leur profonde satisfaction vis-à-vis de ce second opus. A ce moment-là, j'ai eu peur que ce dernier ne me séduise pas autant qu'eux, étant donné que j'étais et resterais une fan invétérée du premier volet. Mais, après tant d'eau ayant coulé sous les ponts, il était grand temps que j'aille visionner Maléfique : Le Pouvoir du mal et que je me fasse mon propre avis comme de coutume. Alors, qu'en est-il de ma réaction face à cette suite autant espérée que redoutée... ?

Eh bien, je peux vous assurer qu'elle fut extrêmement positive ! La première chose qu'il me tient à cœur de souligner, c'est que je regrette sincèrement d'avoir pensé ne serait-ce qu'une seule seconde que cette suite n'aurait aucune utilité, si ce n'est commerciale, pour la société aux grandes oreilles. Grossière erreur de jugement que j'ai commise là car le scénario de ce second volet tient sérieusement la route et je dirais même, comme beaucoup avant moi, que l'intrigue de ce second film est nécessaire pour mieux comprendre celle du premier et plus particulièrement la décision qui avait été prise de nous présenter Maléfique comme une figure bienveillante, maternelle envers Aurore. A l'époque, cela m'avait sacrément surprise que la méchante la plus intimidante et déterminée dans ses mauvais plans de Disney nous soit présentée comme une marraine la bonne fée pouvant faire preuve de bons sentiments et d'une extrême gentillesse et compassion. Ici, Disney défend son point de vue, l'étoffe, le justifie comme il faut avec une introduction aussi claire que concise et persuasive et cela marche à la perfection !

Vous l'aurez compris, l'histoire s'axe donc ainsi autour de la très complexe et magnifique relation que partage Maléfique et celle qui est devenue au cours du premier film sa filleule, sa précieuse petite protégée, Aurore. J'ai justement adoré le fait que celle-ci ait un rôle bien plus pré-pondérant au sein de sa propre histoire au lieu de simplement la subir comme on a pu le lui reprocher dans le Disney d'origine La Belle au bois dormant et même dans le premier Maléfique. Dans ce second volet, Elle Fanning campe toujours Aurore aussi magnifiquement et ce personnage que j'aime tant et ce depuis toujours cesse d'être l'adorable demoiselle en détresse atrocement ingénue pour devenir la reine attentionnée, à l'écoute, forte et combative que la Lande mérite. Au passage, j'ai fortement apprécié le fait que les habitants de la Lande soient d'autant plus présents et actifs dans ce film-ci. Dans le premier, la Lande fait beaucoup plus office que simple (mais absolument superbe) paysage d'arrière-plan au sein duquel se déroulait l'action sans forcément que les nombreuses espèces qu'elle abrite soient forcément mises en avant. Avec Maléfique : Le Pouvoir du mal, Disney rectifie le tir en nous offrant notamment à voir en action des petites créatures juste trop craquantes qui m'ont juste fait littéralement fondre à chacune de leurs apparitions et qui m'ont autant émue que si elles avaient été faites de chair et d'os.

Cette transition toute trouvée me permet d'aborder deux aspects essentiels de cette suite qui m'ont conquise à 100% : d'une part, si la performance magistrale d'Angelina Jolie en tant que Maléfique continue de porter le film et si notre méchante de choc est, c'est un fait, toujours au centre du récit et de son bon déroulement, chaque personnage, principal, secondaire ou même mineur, a sa part à jouer dans l'avancée de l'intrigue. Comme je vous le disais précédemment, Aurore a enfin voix au chapitre et je dirais qu'au fond, c'est résolument la prestation d'Elle Fanning qui m'a le plus touchée et transportée. Philippe également ne fait désormais plus office de plante verte mais de véritable prince au cœur noble qui sait affirmer ses convictions et se battre pour ce qui lui semble juste. Les deux ensemble forment un ravissant jeune couple fidèle à l'image idyllique, purement et simplement onirique et somptueuse que je garde du duo Aurore-Philippe originel qui a marqué toute mon enfance et qui me mettait à chaque fois que je visionnais La Belle au bois dormant des étoiles et des cœurs plein les yeux. La petite princesse qui sommeille encore et toujours en moi a été comblée par l'alchimie évidente qui unissait Elle Fanning et l'inconnu au bataillon mais indubitablement charmant Harris Dickinson à l'écran. Concernant la grande Michelle Pfeiffer, celle-ci incarne à merveille la redoutable, glaciale et terrifiante reine Ingrith. Je n'ai pas grand chose à redire là-dessus, sa proposition avec ce rôle d'antagoniste au poil était purement et simplement impeccable. D'autre part, encore une transition franchement bien trouvée (j'ai le droit de me jeter des fleurs de temps à autre), l'histoire de Maléfique : Le Pouvoir du mal était non seulement bien ficelée à mes yeux mais aussi tout ce qu'il y a de plus intense et poignante. Le film regorge d'une noirceur telle que je pense que, si je l'avais vu étant petite fille, j'en aurais pleuré toutes les larmes de mon corps. Le propos de cette suite est en effet si cruel et percutant, parlant vis-à-vis de notre époque actuelle et de ses dérives, en particulier lors d'une de ses scènes-clés que j'ai bien cru que j'allais en étouffer. Et la petite larme a coulé bien entendu. J'en ai eu les yeux qui piquaient sacrément fort, vous pouvez me croire ! Mais clôturons ce paragraphe déjà bien trop long avec des pensées plus positives et un personnage que j'avais tout bonnement oublié de mentionner alors que c'est pourtant mon petit chouchou depuis le début, j'ai nommé mon Diaval adoré. Que dire de plus, à part que je suis retombée amoureuse de lui avec ce second film et que je ne cesserai jamais de l'aimer inconditionnellement ? Je crois que je ne pouvais pas mieux conclure cette chronique qu'avec ces mots débordant de sincérité et d'amour à profusion. Vive l'amour ! (promis, je n'ai pas écrit cette chronique sous l'emprise de substances illicites)

Pour conclure, je pense que le message est clair : Maléfique : Le Pouvoir du mal est un bien beau et grand défi que les studios Disney se sont lancés et à mon sens, ils ont su relever celui-ci avec brio, et ce à tous les niveaux. J'entends par là que les costumes sont tous plus splendides les uns que les autres, les effets spéciaux sont toujours au rendez-vous, toujours aussi dingues, époustouflants et extraordinaires, le casting, c'est du solide, l'atmosphère du film est immersive et captivante au possible, et son propos est certes assez traditionnel mais véhiculé de façon diablement efficace et extrêmement intense. Seule la bande soundtrack, et notamment la chanson-thème du film, m'aura un tantinet déçue même si elle reste très belle et envoûtante. Bizarrement, je vais à contre-courant de l'opinion générale en clamant haut et fort que le premier Maléfique demeure à ce jour celui qui conserve la place de number one des deux films de la franchise dans mon cœur, ma grande tendresse envers ce dernier n'est en effet décidément pas prête de s'amenuiser, mais cela n'empêche pas ce Maléfique 2 de lui arriver tout à fait à la cheville, cinématographiquement parlant du moins de mon côté, et d'être ainsi une fort jolie (c'est le cas de le dire) réussite.
Par Black32 le 2019-11-14 22:21:16 Editer
J'ai trouvé que c'était une très très bonne suite, les images sont magnifiques et l'histoire prenante
Par Germania le 2019-11-11 19:41:53 Editer
Germania Or
Je suis agréablement surprise par cette suite qui s'avère être aussi bien que le premier !
Nous retrouvons l'univers de Maléfique en plus approfondie avec divers entités tout aussi variés que les uns des autres. L'histoire est certes banale mais cohérente avec pour thème les contes de fée, ce qui me rappelle en quelque sorte mon enfance et quand j'étais en sixième avec le texte de Perrault.
Le jeu des acteurs reste bon surtout Angelina Jolie. Elle a toujours du charme dans son rôle et Michelle Pfeiffer était bonne aussi dans son rôle antagoniste. Néanmoins pour Elle Fanning et Harris Dickinson (même si je suis très ravie de revoir ces acteurs à l'écran) ont joué de manière assez légère et moins convaincantes que Jolie et Pfeiffer.
Pour dire tout cela que c'est un très bon film !
Par Vampilou le 2019-11-05 15:27:23 Editer
Une suite qui a su nettement se bonifier !

J’avais déjà totalement adoré le premier, mais étonnamment, j’ai encore plus aimé cette suite, chose rare, puisque généralement, c’est plutôt le contraire, alors c’est dire à quel point elle m’a plu. Ce qui m’a fait littéralement rêver dans un premier temps, c’est l’univers, qui est encore plus approfondi, on y est totalement immergé cette fois, il fourmille de magie et de créatures extraordinaires. De la première, à la dernière minute, la féerie y est omniprésente, un monde qui m’a toujours passionné et qui le fait toujours aussi bien aujourd’hui, qui me rappelle tant mes premières amours. Tout respire la magie, celle de la nature, celle qui détruit, autant que celle qui créé, celle qui fait peur, mais surtout et essentiellement, celle qui émerveille toutes les âmes. Alors on en apprend encore plus sur l’une des plus grandes méchantes de l’univers Disney, qui ne l’était finalement pas tant, mais qui avait surtout le cœur blessé par la cruauté des hommes. Pour elle, la souffrance continue, elle subit les discriminations, on continue à la stigmatiser, à avoir peur d’elle, alors que le mal n’est peut-être pas là où l’on croit, mais il est tellement plus facile de se tourner vers le coupable idéal. La réalisation de Joachim Rønning est tout simplement exceptionnelle, visuellement, c’est une claque monumentale, la beauté est de tous les plans, c’est un véritable spectacle pour les yeux. Évidemment, c’est en grande partie grâce aux effets spéciaux d’une qualité saisissante, ils insufflent toute la vie à cet univers, le rendant plus vrai que nature et notons également l’importance des maquillages, là aussi, superbement maîtrisés. En ce qui concerne le scénario, il n’est bien sûr pas ultra complexe, au regard du public ciblé, néanmoins, il tient ses promesses et nous offre une intrigue tout à fait prenante. Il est vrai que les adultes n’auront aucun mal à deviner les tenants et aboutissants, mais quelques surprises seront au rendez-vous et surtout, les rebondissements seront eux, extrêmement nombreux. Le rythme est extrêmement intense, les scènes d’action s’enchaînent, les combats sont absolument épiques et mention spéciale pour les scènes aériennes, qui nous offrent des moments éblouissants. C’est une suite qui a su être bien plus émouvante aussi, plus dans les sentiments, plus poussée dans la psychologie des personnages et donc, tellement plus touchant à tous les niveaux. Des messages importants nous sont livrés, le danger des préjugés qui peuvent vous pousser au pire, la mise en avant des différences et de la possibilité de parvenir à vivre ensemble, sans se détruire les uns, les autres. Il y a une vraie volonté de toucher, de nous apprendre à aller outre des idées reçues, de faire l’effort d’aller vers l’autre, de le comprendre et surtout, de l’accepter tel qu’il est. Quant au casting, il est parfait, Angelina Jolie est tellement faite pour ce rôle, Elle Fanning est toujours aussi crédible, Michelle Pfeiffer est absolument géniale en méchante et j’étais très heureuse de retrouver Ed Skrein.

En bref : Une suite bien meilleure à mes yeux, qui a su approfondir un univers d’une richesse époustouflante, qui respire la magie par tous les pores et qui nous livre une histoire véritablement bouleversante !

Avis complet sur le blog : https://vampiloufaitsoncinma.com/2019/11/05/malefique-le-pouvoir-du-mal/
Par PowLeen le 2019-11-01 16:44:22 Editer
J'ai beaucoup aimé le film: les décors, les acteurs, les effets spéciaux,... J'ai aimé voir les semblables de Maléfique même si j'ai trouvé qu'il y avait quelques longueurs et que le scénario était un peu faible parfois.
Par yacat le 2019-11-01 11:39:02 Editer
J'avais beaucoup aimé le premier mais alors le second... wow !
Angelina Jolie est vraiment incroyable en tant qu'actrice en plus d'être une femme magnifique et la confrontation avec Michelle Pfeiffer était un vrai régal.
Les costumes sont à couper le souffler et les décors pareil.
Spoiler(cliquez pour révéler)
L'entièreté de la scène où Maléfique rencontre ses semblables est à couper le souffle

Je suis vraiment fan du scénario qui nous a été offert et qui donne une vraie profondeur à l'histoire et aux personnages. J'ai adoré du début à la fin, complètement entraînée dans l'histoire revisitée de la Belle au bois dormant.
En bref, ce film est clairement à voir autant pour son graphisme, pour ses acteurs et ses costumes que pour tous les détails scénaristiques qui ont été pensés avec brio.
Par FanDeGlee le 2019-11-01 11:14:09 Editer
Un très bon film meilleur que le premier, un peu plus sombre aussi. Quels retournements de situation! Par contre je vous le conseille plus en Vo, la VF n'est pas terrible, surtout pour Philippe.
Par LynnRenier le 2019-10-30 15:06:26 Editer
J'avais adoré le premier film du nom, et j'attendais énormément de cette suite. Pour tout dire, elle est à la hauteur de mes attentes ! Si ce n'est d'avantage. Je crois que j'aime cette suite encore plus que le premier film.

Je me suis régalée. Du début à la fin. La revisite du conte de la Belle au Bois Dormant est géniale, inventive, originale et magique. Dès les premières secondes nous voilà de nouveau embarqué dans l'aventure, à travers la Lande et sa magie.

C'est travaillé, et ça se ressent tout de suite. Que ce soit en termes de costumes, de maquillage, de décors, de plans. Tout a été pensé, réfléchi. C'est d'une très belle qualité autant graphique que scénaristique. Et ça arrive trop peu ces dernières années pour le souligner.

Les acteurs incarnent leur personnage avec crédibilité et magnificence. Angélina Joli est vraiment magnifique, je suis une grande fan de son interprétation de ma sorcière préférée. Et la jeune Elle Fanning nous offre une Aurore pleine de convictions et prête à défendre ce qu'elle croit juste. Loin de la belle endormie naïve et passive du dessin animé. Un vrai plus ! Quant à Michelle Pfeiffer, elle interprète à merveille cette sombre et sublime reine, qu'on ne voudrait pas pour belle-mère.

Ce second volet nous permet d'aborder plus avant l'univers de Maléfique, la Lande et ses habitants, mais aussi les origines de la fée et son histoire. J'ai particulièrement apprécié la rencontre avec le peuple des fées noires et la légende qui leur donne naissance. J'aurai presque voulu rester avec eux un peu plus et regrette un peu qu'il n'ait pas été d'avantage exploité et abordé.

Quand aux effets spéciaux, aux costumes et autres décors, c'est sublime. On en prend plein les yeux et on se laisse emporter dans l'histoire sans s'en rendre compte pour deux heures de magie et d'émerveillement, de rires et de larmes, de frayeur et de douceur.

Le contraste entre Maléfique et Ingris est judicieusement trouvé, aussi. Bien que cela reprenne l'éternel code couleur du bien et du mal, voilà que Disney s'amuse à l'inverser. Et ça ne me déplait pas, bien au contraire. J'aime beaucoup cette façon de montrer que rien n'est évident au premier regard, que les choses ne sont pas toujours ce qu'elles semblent être en réalité et qu'il faut savoir voir plus loin que l'apparence pour réellement connaître les choses.
Car non, le blanc n'est pas toujours immaculé, et le noir n'est pas seulement obscurité. Cela nous montre une fois de plus que Maléfique n'est pas uniquement mauvaise, et que derrière l'image que le conte original en donne, son personnage est plus complexe que ça et qu'elle se laisse beaucoup guider par ses sentiments quels qu'ils soient. J'aime assez l'idée que, pour une fois, ce ne sont pas les méchants qui sont en noir et les gentils en blanc. Le contraste existe et Maléfique en est le reflet : derrière son apparence sombre et intimidante, elle reste un être pourvu d'émotions puissantes et de sentiments forts, qu'elle peine parfois à contrôler. Au fond, elle nous ressemble (nous, humains) bien plus qu'on pourrait le croire.

Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Comme lorsque j'ai regardé la premier volet, j'ai été happée dès le premier plan pour ne plus sortir du film jusqu'à la fin. Un véritable régal ! Si le monde du cinéma pouvait nous proposer des films fantastiques de cette qualité là plus souvent, je ne dis pas non.

Seul reproche (si on peut appeler ça un reproche lol) : j'en aurais voulu plus. Oui, à ma sortie du cinéma, j'en redemandais encore. Ce second volet m'a semblé trop court, et quitter la Lande a été un peu dur. Je serais bien resté aux côtés de Maléfique encore un peu ! Est-ce que nous pourrions espérer qu'un troisième épisode voit le jour ? En ce qui me concerne, s'il est aussi bien réalisé que ses prédécesseurs, je suis preneuse !

Quoi qu'il en soit, voilà un superbe film qui ravira petits et grands pour un magnifique voyage plein de magie et de créatures fantastiques ! Je le conseille vivement à tous les amoureux de la fantasy en tout genre et autres contes féériques.
Par Lusylila le 2019-10-26 23:28:51 Editer
Un énorme succès, comme le premier, que dis-je, un véritable coup de cœur et un immense respect pour Angelina et son interprétation encore une fois crédible et 100% parfaite!!
C'est comme si le rôle avait été fait pour elle. Comme si, quand le dessin animé a été fait, Disney avait vu Angelina dans le futur et c'était inspiré d'elle pour créer Maléfique!! (Je sais, je suis un poil obsédée par ce film ^^, mais avouez que c'est pas tout à fait chelou et que mon raisonnement tient "un peu" la route :D)
Aussi, les effets spéciaux en mettent plein la vue, le scénario était au poil et je n'ai rien vu venir de tout ce qui s'est passé de spectaculaire.
Le casting était bon, même si pour ma part, Philippe et Aurore manquent de crédibilité. Et puis, j'ai trouvé ce second volet un peu court, (ouais, j'en voulais plus, j'avais pas envie de sortir du Cinéma!!! Et ce n'est pas la fan en moi qui parle... enfin, si, un peu, mais crotte, j'avais envie que ça continue et j'espère que Maléfique reviendra dans un 3ème volet!!!)
En conclusion, j'ai passé un très bon moment devant ce 2nd volet et tout était super, de la musique aux décors, et des costumes aux maquillages. C'était coloré, c'était drôle, c'était touchant, je suis passé par diverses émotions tout du long et quant à Maléfique...
Maléfique...
Maléfique...
Maléfique...
Par Luc35 le 2019-10-23 11:11:04 Editer
Luc35 Or
Un publique large.
J'ai 33 ans et j'ai adoré.
Les images sont merveilleusement bien travaillé avec les effets spéciaux.
Il y a certains gros plans, qu'ont peut voir les émotions des personnages.
Réalisé à la perfection.
Franchement un film à voir.