Lire la suite...
Activité récente
  • 13-06 ajouté par PsychoElena (J'ai vu aussi)
  • 04-06 ajouté par Marie-du-91 (Liste de bronze)
  • 03-06 ajouté par aydohaa (Liste d'argent)
  • 18-05 ajouté par Fly22 (Liste de bronze)
  • 16-05 ajouté par Magal (Liste d'Or)
  • 16-05 ajouté par lalaye69 (Liste de bronze)
  • 15-05 ajouté par december-5th (Liste d'argent)
  • 14-05 ajouté par Johan.Mest (Liste d'argent)
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 8.1
Scénario 7.9
Images 7.4
Emotions 8.3
Suspense 7.2
Musique 7.1
Acteurs 8.7
Originalité 7.8

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Liste Spectateurs Age moyen
Liste de diamant 28 19 ans
Liste d'Or 58 19 ans
Liste d'argent 54 18 ans
Liste de bronze 28 19 ans
J'ai vu aussi 28 19 ans
Mes envies 57 18 ans
Je n'ai pas apprécié 4
Ma PAV(pile à voir) 12 18 ans
Vos favoris l'ont en cinéthèque

La tête haute

Date de sortie

France : 13 Mai 2015

Apprécié pour

Studio

2014
Nationalité : France
Voir plus
Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par ad7211 le 31-05-2014
Le parcours éducatif de Malony, de six à dix-huit ans : jeune délinquant qu’une juge des enfants et un éducateur tentent inlassablement de sauver.

Citations et Répliques du Film

Ajouté par StElia le 07-02-2016
Prends les mains qu'on te tend Malony, hein ? C'est maintenant.

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Les derniers commentaires ajoutés

Par Veronica le 2017-02-17 20:16:10 Editer
Mitigée sur cet avis :
Si on a un bon début bien traité, la deuxième partie du film (à partir de la prison) traîne beaucoup trop en longueur, vraiment inutilement sur certains passages. Et même si la fin est plutôt logique, on a un goût doux-amer en finissant le film.
Donc plutôt un souvenir positif, avec un thème compliqué et bien exploité, et de super acteurs. Assez réaliste, il donne quand même un peu d'espoir sur ces familles défavorisées.
Par pwachevski le 2016-10-23 15:44:46 Editer
J'ai longuement hésité entre la liste bronze et argent. Liste argent parce que c'est globalement un bon film, sur un thème pas facile, comme on en voit assez rarement au cinéma français. Liste bronze parce que j'ai quand même vu des points négatifs et j'ai eu des déceptions. Finalement la liste bronze l'emporte, principalement parce que j'ai trouvé la seconde moitié du film plutôt faiblarde, et surtout, la fin complètement ratée. Elle me laisse vraiment un gout amer, mais j'y reviendrais plus tard.

Commençons par le début : les premières scènes du film sont magistrales. Le ton est de suite donné, on plonge instantanément dans l'histoire, dans la vie de Malony et de sa famille. Chacune des premières scènes provoque une émotion forte chez le spectateur, et surtout des émotions contradictoires. D'abord Malony nous attriste, ensuite il nous donne le sourire, puis après il nous agace, on peut le trouver pathétique par moment, et à d'autre on espère sincèrement qu'il va s'en sortir. La palette d'émotion est vraiment très très très large. Je ne crois pas avoir d'autres exemples de personnages de film qui ont provoqué cela chez moi.

La première moitié du film s'inscrit dans cette continuité. On a un peu la même construction et ambiance que dans "Polisse" de Maiwenn, mais déjà avec Bercot à l'écriture du scénario. Je trouve que leurs cinémas se ressemblent et on comprend facilement comment elles peuvent s'entendre pour travailler ensemble. En plus du thème similaire de la protection des mineurs, on retrouve un montage assez nerveux, avec des scènes qui s'enchainent, sans forcément de transition entre elles. Par contre, à la différence de Polisse, il y a un nombre très réduit de personnage et une chronologie est quand même clairement dessinée, c'est agréable de voir Malony évoluer sous nos yeux. Les émotions continuent de s'entrechoquer en permanence. Le très bon casting termine de nous convaincre. Catherine Deneuve est royale dans son rôle de juge, je l'y ai trouvé extrêmement crédible, imperturbable en surface, et par moment, le masque de juge tombe et l'humain réapparait, elle fait ressortir une fragilité qui la rend ultra touchante. Sara Forestier a parfaitement su mettre son énergie assez débordante au service de son personnage. Benoit Magimel se donne un coté très froid, solide, qui colle parfaitement à son personnage. Eh puis bien sûr, Rod Paradot, la révélation du film, qui est vraiment solaire. Un talent brut comme on en découvre que trop peu souvent.

Puis arrive la seconde moitié, et là, c'est le drame. Autant la première partie était d'une grande justesse, autant dans la seconde, on enchaine les clichés. Tout m'a semblé prévisible et les personnages sont parfois à la limite de la caricature. Bref : les ficelles scénaristiques deviennent grossières.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Allez en vrac : l'amourette totalement improbable (entre nous, leur première relation sexuelle est à la limite du viol, je dis ça, je dis rien) ; la fille qui fini enceinte ; le coup de l'avortement ; l'accident de voiture ; le passage en prison ; l'éducateur qui s'identifie au gamin dont il s'occupe, parce que bien sur qu'il est lui même un ancien délinquant ; le grand débat du café du commerce "est-ce que les blancs sont mieux traité que les noirs par la justice ?" ; etc. J'avais tout deviné.
Il y a également quelques répétitions qui deviennent désagréables : scène dans un foyer quelconque, scène de bagarre/insulte/colère, scène chez la juge, scène avec la mère. L'un dans l'autre, ça m'a donné une impression de film trop long, dont on décroche par moment. Je pense qu'il aurait été mieux avec 30 minutes de moins.

Et comme on accroche moins à l'histoire, on fait plus attention aux détails. On se rend notamment compte que la réalisation est certes brute et naturelle, mais aussi assez limitée. Une caméra parfois trop gigotante, des cadrages parfois hasardeux, des personnages filmés de trop près, aucun jeu sur la lumière, une BO nulle : toutes les musiques utilisées sont des clichés ambulants, des décors parfois cheapouille, des dialogues parfois limités : je comprends bien que le langage "urbain" fasse partie du personnage, mais bon, on pourrait au moins éviter le débit de gros mots permanent. Bref, ça prend plus vraiment, on finit là encore a avoir hâte que le film arrive à sa conclusion.

Mais le pompon, pour moi, arrive vraiment avec cette conclusion tant attendu et si décevante. Et je vois dans les commentaires que je suis pas la seule a avoir été dérangée par cela. ça à tendance à me rassurer, c'est pas moi qui ait mal compris les choses, il y a bien un truc qui cloche avec cette fin.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Pendant le film, on répète 100 fois que c'est à Malony de s'en sortir, de se créer un projet de vie, de se trouver un emploi, de se trouver un logement, etc... Et au final, il ne se créer absolue pas ce projet. Il fait juste un gosse, et à partir de là pouette-pouette gazou gazou, il est trop mignon ce bébé, c'est dingue comment t'as changé en 10 ans. Mais ils sont sérieux ? On dirait ces gens qui font un enfant pour sauver leur couple, sauf qu'en faite ça change rien, leur couple ira toujours mal.
Non, ce n'est pas le rôle d'un juge pour enfant de s'attendrir devant un bébé, son rôle c'est de protéger des mineurs, et RIEN à la fin du film ne laisse entendre que Malony et son enfant sont en sécurité. Faudrait pas oublier que c'est Sara Forestier qui joue la mère de Malony, et que cette actrice n'a pas 30 ans. Son personnage à elle-même eu un enfant très jeune, et on voit bien comment ça c'est fini...
Je ne dis pas que d'une façon générale tous les ado-parents sont des mauvais parents, je dis juste que ce n'est pas quelque chose d'anodin et qui est forcément pris en compte par les professionnels du droit et les services sociaux auxquels sont confronter les gens dans cette situation. La encore, je ne fais pas de généralité, mais dans ce cas précis on est en présence d'un mineur connu pour des faits de violence, qui a quand même un sacré pedigree, qui n'a jamais connu un environnement familial équilibré, qui connait à peine la mère de l'enfant, il n'a pas d'emploi, pas de formation, pas ce fameux projet de vie dont on parle depuis tout le film, on est dans l'incertitude la plus totale sur son avenir. Là tout de suite, je n'aurai pas vraiment envie de lui confier mon enfant quoi. On fait une ambiance de "happy end", alors qu'il y a quasiment rien d'heureux dans cette fin.
Je trouve vraiment que ça va à l'encontre de toutes les valeurs qu'on a tenté de faire passer pendant tout le reste du film. Tout le message d'espoir, toute l'illustration réussie du métier de juge pour enfant, tout vole en éclats. Je ne dis pas qu'on devrait lui retirer directe la garde de l'enfant, mais juste qu'on continue d'accompagner Malony, parce qu'il en a encore besoin. J'aurai aimé qu'on ne nous dise pas qu'un enfant est un remède miracle, mais juste un nouveau paramètre à prendre en compte, ça aurait suffit à rendre cette fin percutante et audacieuse. Au lieu de ça, elle est complètement ratée. A la limite, j'aurai préféré une fin complètement bateau où Malony trouvait un emploi ou une formation qui lui plaise vraiment, et se décide alors de se calmer et de devenir un grand garçon. C'est déjà vu, mais au moins ça peut expliquer la résolution de ses problèmes en un claquement de doigts. Un enfant, ça ne le justifie pas.
Par Cellophane le 2016-07-19 11:44:46 Editer
Cellophane Or
Juste deux trucs… D’abord, le premier éduc qui vient le voir je ne sais où, en prison, un truc comme ça, et qui n’est absolument pas crédible. Ensuite, la fille dont notre « héros » tombe amoureux et qui m’a gêné : c’est trop « facile » de lui donner l’amour pour s’en sortir alors que durant tout le film, on lui répète que c’est lui qui doit faire un effort, se donner une chance, accepter de s’aider… il me semble que le film aurait été plus fort s’il s’en était sorti seul avant de trouver l’amour… Mais bon… Le film est comme il est et on peut lui reconnaître un excellentissime réalisme, un naturel des comédiens superbe ainsi qu’une histoire qui tient en haleine et en émoi. Une réussite.
Par yacat le 2016-06-17 14:51:47 Editer
Je me suis fais il y a un moment, une liste de films que je voulais voir et celui-ci en faisait partie. Le problème c'est que je ne vois pas pourquoi...
Les acteurs sont très bons, certes. Notamment celui de Malony qui est très gestuel. Un enfant perdu dans un monde d'adultes violent qu'il ne comprend pas et qu'il copie. En proie à l'adolescence il se rebelle de plus en plus et voit chaque main qu'on lui tend comme une menace.
Je pense que c'est le manque de finesse de ce film qui m'a déplut même si c'est difficile de faire mieux sur un sujet pareil. La délinquance juvénile est compliquée et n'a que peu droit à toute la finesse que peuvent se permettre ceux qui ont réussi. Je n'ai pas l'habitude de regarder ce genre de film, je trouve ça dûr et n'étant pas et n'ayant jamais été dans le cas de ces jeunes, j'ai du mal à comprendre que l'on puisse refuser l'aide qui nous est apportée à ce point et que l'on se ferme des portes qui ne demandent qu'à être ouvertes.
J'ai été très très déçue de cette fin. Elle est belle et fine, comme ce que j'aime mais il y manquait quelque chose. Comme un témoin que Malony va s'en sortir par exemple, ou un départ avec la jeune fille, je sais pas. Ça fait planer un doute trop fort et laisse trop de questions en suspend.
Par lea130298 le 2016-02-29 14:15:06 Editer
L'un des films les plus bouleversants qu'il m'ait été donné de voir
Par StElia le 2016-02-07 19:18:46 Editer
Un film dur et sûrement véridique. J'ai aimé le jeu des acteurs, ils transmettent tous des sentiments. C'est presque plus un documentaire qu'un véritable film dramatique, par certains moments. Malony est un garçon emporté, perturbateur et perturbé, qui a grandi sans aucune règle morale, il les découvre pourtant lui-même (notamment lorsqu'il dit qu'un enfant n'est pas un jouet et qu'on ne fait pas un enfant comme ça).
J'ai aimé la morale de ce film et découvrir un peu les coulisses des juges pour enfants et de ces gamins qu'on tente d'aider, presque malgré eux. La seule chose qui m'a dérangé c'est cette fin,
Spoiler(cliquez pour révéler)
Malony comme sa mère aura un enfant très jeune, j'aurai aimé qu'il s'en sorte avec sa copine sans l'enfant. Pour démontrer qu'il pouvait devenir responsable sans cette circonstance, pour lui-même et non pour un autre.
Par MiChi le 2016-01-10 17:43:00 Editer
C'est pas le genre de film que je regarde, ni que j'aime généralement.
Bien qu'il y ait des exceptions, ce film n'en fait pas partit x)

Mais bon, j'ai du me forcer car je devais le voir pour les cours...

Je n'ai sûrement pas compris toutes ces subtilités, et j'ai l'habitude de ce genre de comportement, j'apprend le développement de l'être humain.
Par Milca le 2015-09-26 20:37:30 Editer
Ce film est vraiment, vraiment dur... Je ne m'attendais pas à ça, esprits sensibles s'abstenir. Mais les acteurs, la mise en scène est géniale.
Par Zulysse le 2015-06-12 19:25:33 Editer
Un film splendide, une histoire racontée avec beaucoup de réalisme qui nous immerge dans le parcours de Malony, jeune adolescent à problèmes.
On est vraiment pris par l'histoire, et quand la fin arrive personnellement je suis un peu triste, j'aurai bien aimé que le film dure plus longtemps!
De plus les musiques sont vraiment bien choisies (je crois même avec reconnu l'instrumental de "Voyou" de Fauve Corp ;) )
A VOIR!!!
Par Corentin17 le 2015-06-12 18:16:25 Editer
Un très beau film qui tire sa force de son réalisme.
Dès la première scène, on est plongé dans le parcours de Malony qui enchaîne les entretiens avec sa juge et les maisons de redressements. Son histoire est poignante et racontée avec beaucoup de réalisme, on s'attache facilement à lui.

Les acteurs sont vraiment très bons. Catherine Deneuve, Sara Forestier et Benoit Magimel sont des valeurs sûres, la révélation du film étant Rod Paradot qui est parfait en Malony.

J'ai beaucoup aimé la fin, faussement positive elle ne contredit pas le propos du film. Elle montre le chemin parcouru et celui qui reste à faire.