Lire la suite...
Activité récente
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 8.6
Scénario 8.3
Images 8.7
Emotions 8.5
Suspense 8
Musique 8.4
Acteurs 9.3
Originalité 8.3

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Liste Spectateurs Age moyen
Liste de diamant 45 19 ans
Liste d'Or 51 20 ans
Liste d'argent 24 20 ans
Liste de bronze 5
J'ai vu aussi 13 20 ans
Mes envies 50 19 ans
Je n'ai pas apprécié 3
Ma PAV(pile à voir) 10 19 ans
Vos favoris l'ont en cinéthèque

Joker

Date de sortie

France : 9 Octobre 2019
USA : 4 Octobre 2019

Apprécié pour

Studio

Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par Mathildepltn le 03-06
Le film se focalise sur la figure emblématique de l’ennemi juré de Batman. Il brosse le portrait d’Arthur Fleck, un homme sans concession méprisé par la société.

Citations et Répliques du Film

Ajouté par MarieHymn le 13-10
All I have are negative thoughts.

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Par JustineInWonderland le 2019-10-09 19:22:18 Editer
JustineInWonderland Or
J'ai adoré le film! C'est vraiment très glauque. Il faut savoir que si l'on s'attend à un film d'action, ce n'est pas vraiment le cas.

J'ai aimé voir l'évolution psychologique du personnage. J'ai été captivée du début à la fin. C'était vraiment réalisé avec soin je crois. Joaquin est excellent dans son rôle, ses petits rictus, etc. L'écriture est bonne avec des phrases poignantes. Il y a même des moments drôles qui l'aurait cru.
Par Penny le 2019-10-04 22:28:31 Editer
Penny Or
Un film très perché, représentant bien la personnalité du Joker! Ambiance super glauque, fidèle à Gotham City! Et la performance de l’acteur est vraiment exceptionnelle! Joaquin Phœnix est juste parfait pour ce rôle, il incarne avec brio un personnage complexe aux différentes facettes.
Ce film est à voir rien que pour cela, mais aussi pour découvrir les origines de la némésis de Batman.
Je ne suis pas une fan des DC comics, mais j’ai quand même apprécié ce prequel, avec un aspect psychologique très développé, parce qu’il change des film de « grand méchant » classiques qui manquent de profondeur.
À voir si vous avez l’occasion!

Les derniers commentaires ajoutés

Par Colleen21 le 2019-10-21 01:56:55 Editer
J’ai adoré ce film.
Je suis sortie du cinéma époustouflée et reboostée, en fait ce film m’a remonté le moral. Alors, ça va paraître bizarre, parce qu’il s’agit d’un drame et que le film est sombre voir violent. Certains passages peuvent être dérangeants si vous n’aimez pas les scènes de violences gratuites ou d’injustices.
Mais, si on se détache de cet aspect et qu’on se concentre sur le fond, c’est juste brillant.

Le scénario, déjà, est plutôt bon. Il y a des révélations surprenantes qui aident à maintenir le suspense tout au long du film. Mais, s’il n’y avait que ça, ce serait juste un film intéressant.
Ce qui en fait un chef d’oeuvre, à mon sens, c’est la performance de Joaquin Phoenix.
Il a réussi à surpasser Heath Ledger (qui pourtant était l’incarnation même du joker). Phoenix a une palette d’émotions incroyable.
Il arrive à avoir un sourire de psychopathe, un rire joyeux et en même temps des yeux enfantins emplis de tristesse. On dirait qu’il peut séparer les deux parties de son visage: une désespérée et une joyeuse. C’etait incroyable et ça rendait la pathologie du personnage (qui est de rire alors qu’il est anxieux ou malheureux) vraiment réaliste.
L’image est hyper centrée sur lui et les gros plans sur son visage aux moments critiques m’ont vraiment bouleversé.

En plus du jeu de l’acteur, le deuxième point que j’ai adoré c’est le message du film.
Joker est le produit de toutes les failles de notre société: le peu d’effort fait pour intégrer les malades mentaux, le peu de considération pour le psychisme des gens, le manque d’empathie, mais aussi la violence et l’insécurité dans les villes, la lutte des classes et les injustices sociales, les disparités de richesse.

Bref, le film balaie énormément de sujets à travers le Joker.
Le personnage reflète le mal être de toute la société. Il représente les gens qui travaillent et qui vivent au quotidien sans réellement savoir pourquoi, si ce qu’ils font sert vraiment à quelque chose.
Et, c’est là le génie de ce film. On part de problèmes plutôt concrets pour aller sur une pente plus glissante : au fond, à quoi ça sert ?

Quand Arthur grimpe les escaliers chaque jour, il se bat pour se maintenir à flot et s'intégrer.
Jusqu’à ce qu’il se dise : Ok. Je me bats pourquoi ?
Bref, la vacuité de l’existence.
Et, ça fait du bien de voir un film en parler sans tabou, d’avoir pour héros un méchant.

Spoiler(cliquez pour révéler)
Et, ça fait du bien qu’au final la morale ne soit pas sauve. Non, le gentil ne vient pas tout arranger. Au final, il n’y a pas de réponses ni de solutions, c’est l’anarchisme et le chaos.


Alors, voilà pourquoi j’ai adoré, j’ai été bouleversée, j’ai pu m’identifier à un homme brisé, et ça m’a remis d’aplomb.
C’est difficile à expliquer, mais ça fait du bien de voir qu’on est pas seul à être perdu.

Et ce n’est pas pour autant que le film encourage la violence ou le meurtre. Le personnage a aussi une histoire et une détresse qui lui est propre. Ce serait bête de croire qu’il peut inciter les gens à tuer, ça reste un film, et c’est une histoire qui m’a fait du bien et qui m’a beaucoup émue.

Certaines scènes restent assez dures.
Le film ne plaira pas à tout le monde, il n’est pas fait pour de toute manière. Mais, je vous le conseille grandement.

Qu’on adhère ou pas, le film reste très bien réalisé et superbement interprété.
En tout cas, impossible de ressortir indifférent.
Par Ilfioredelmale le 2019-10-20 13:35:29 Editer
Ilfioredelmale Or
J’ai aimé la réalisation, le jeu de scène, le focus sur les yeux de l’acteur à différents angles, sur son regard. L’expression de son visage. La couleur de ses yeux n’est pas « incroyable » mais il a de beaux yeux, en tout cas avec son personnage, j’y ai vu des « yeux d’âmes » (et même en dehors, j’ai trouvé qu’il avait des beaux yeux, une anecdote sur le passé de l’acte m’a appris le pourquoi du comment : son frère est mort dans ses bras d’une overdose, ça change les gens à jamais ce genre de drame).

Difficile à expliquer, mais il avait les yeux de ceux qui souffrent depuis trop longtemps en silence. De torturé. Et puis son rire, dès le début, c’était plutôt des larmes que j’entendais. Des larmes incontrôlables qui prenaient la tonalité d’un rire. Sa maladie est réelle, elle existe, c’est un vrai calvaire pour ceux l’ayant, ça rend mal à l’aise les gens car souvent les situations ne s’y prêtent pas, et pourtant ce n’est pas de leur faute, ça vient sans crier gare, ça casse la voix, les emporte, les fait suffoquer, comme les larmes qu’on ne parvient pas à stopper.

J’ai aimé la descente progressive d’un personnage neutre, voire même gentil vers les enfers, sa dégénérescence psychologique après avoir tant souffert, avoir pris tant de coups, aussi bien physiques qu’émotionnels. Son ras-le-bol d’être inexistant, que son handicap si peu connu, lui vaille autant de problèmes, autant de mépris, de nonchalance, de brutalité. Même sans rien faire à d’autres, il s’en prenait plein la gueule. Comment ne pas péter les plombs ? Après toutes ces années ? Comment rester « sain d’esprit » ? Les biens pensants sont souvent ceux n’ayant rien connu de vraiment bordeline dans leur vie. C’et logique : une vie calme et bien rangée relative fait qu’aucun élément ne soit ou devienne dysfonctionnel dans le cerveau. Mais ceux qui dès le départ se font casser en deux, auront beau se ressouder par la suite, les cicatrices resteront, puis s’ouvriront à nouveau en laissant se déverser tout ce qu’elles contenaient.
Pour exemple ; il ne demandait que de la tendresse à Wayne alors qu’un autre ayant grandit dans ces conditions auraient voulu de l’argent surement (même si au final Wayne n’est pas son père).

La voix de l’acteur est douce, calme, un peu traînante, ce qui approfondit son personnage quand il dévoile ce qui ne va pas dans sa tête, qu’il montre qu’il est un psychopathe. Ce terme est large, il ne suffit pas de découper des animaux dans son enfance et être plutôt asocial pour l’être, il a divers degrés, divers variances. Certains le sont, le remarque et vivent avec sans péter inéluctablement les plombs et tuer ce qui les dérange. Ce sont des personnes qui ne vont pas bien, à un degré tordu et malsain mais elles vivent parmi nous. Et ne sont pas aussi détectables que google peut le faire croire avec ses « comment reconnaître un psychopathe ? »

Il n’a jamais ressenti de joie, durant toute sa vie. Autre bon point qui renforce la psychologie du Joker. Il s’est crée des événements de sa vie, y a vraiment cru, son délire était bien construit
Spoiler(cliquez pour révéler)
(quand il pensait entretenir une relation avec la femme) : l’écaille à cette perfection, c’est que la petite de la dame qui n’apparaissait jamais. Dans son monde, elle n’existait pas.


Ses actes terribles qui avaient un sens
Spoiler(cliquez pour révéler)
Le meurtre de sa mère adoptive, elle a tout inventé, l’a laissé être maltraité, il n’avait plus de raison de s’occuper d’elle, (l’acte reste affreux hein, je te dis juste comment je l’ai senti).


Toutefois, il n’a fait du mal qu’à ceux qui lui ont en fait.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Il n’a pas touché au nain, qui avait toujours été sympa avec lui : analyse froide du psychopathe vengeur, le prendre pour un élan de gentillesse serait pas totalement exacte. Mais se dire qu’il l’a fait par pragmatisme ne l’est pas non plus. La logique aurait voulu qu’il l’abat aussi pour protéger ses méfaits mais il n’avait plus rien à perdre. Pourquoi faire un acte inutile ?


Il n’a commencé à se sentir bien qu’en se défoulant sur autrui : la naissance du monstre était achevée, de tragédie, sa vie est devenue une comédie, aucun regret après ses meurtres, il se sentait bien, normal. Sa solitude l’a pesé, l’a mené à faire des trucs étranges, à avoir des comportements anormaux, l’a fait devenir le symbole des autres invisibles, et a enclenché une lutte sociale qui a tourné en anarchie : les pauvres contre les riches, le plus vieux des combats du monde qui reste pourtant toujours d’actualité et perpétuel.

A mes yeux, le film a atteint son but : malsain, malaisant, fou, inquiétant, profond, construit avec des messages. La fin parle d’elle-même : la comédie qu’il a joué n’est pas compréhensible pour ceux qui vont « biens ».
Par LiseuseDuDimanche le 2019-10-19 18:32:45 Editer
Vu en avant première. Super film ! Même pour les non-fan, ou les personnes qui ne connaissent pas trop.
Je n'ai pas les mots pour décrire ce film. Pas un film d'action, mais on ne s'ennuie pas une seconde.
(Vu en VOST)
Par Crystal13 le 2019-10-17 23:27:12 Editer
Film qui allie mélancolie, beauté cinématographique, et une ambiance relativement glauque. L'interprétation du Joker était époustouflante, l'acteur a parfaitement su transmettre ses émotions, sa colère, sa mélancolie, jusqu'à sa folie.
Contrairement à ce que peuvent penser certaines critiques, ce film n'a pas pour objectif de tolérer la violence, au contraire. Ce film nous met dans la peau d'un personnage qui a souffert toute sa vie de la violence de son cercle familial, qu'elle soit psychologique ou physique, avant de subir la pression de la société ainsi que ses sévices.
Cette oeuvre nous pousse à voir les choses d'une manière plus globale, moins étriquée, et surtout humaine.
Par ilovelire le 2019-10-15 22:43:01 Editer
Ah lalala! Ce film est glauque. Tellement que je ne saurai pas dire si je l'ai aimé ou non.
Par asteroidscollision le 2019-10-13 22:06:33 Editer
L'un des meilleurs films que j'ai pu voir cette année!
Un réel chef d'oeuvre saisissant, drôle et à la fois drôle. Le jeu de Joaquin Phoenix est d'une forte prenante, les scènes sont immersives, le décor, la manière dont le maquillage est mis en avant, les prises de scènes époustouflantes, la musique bien stressante, les jeux de lumières sont impressionnants.
Un climat anxiogène règne assez bien, à la fois la peur et la sympathie qu'on éprouve pour le Joker.
La scène dans les escaliers et
Spoiler(cliquez pour révéler)
celle où il se refait son maquillage avec son sang à la fin
sont désormais des classiques pour moi.
Une réussite totale, je vous le conseille fortement.
Par cass9713 le 2019-10-13 21:08:24 Editer
cass9713 Or
Film brillant rien à dire. Une pure merveille. Les acteurs, le cadre et l'histoire, génial !
Par PowLeen le 2019-10-13 10:57:37 Editer
J'ai beaucoup aimé ce film que ce soit les acteurs et actrices, la réalisation, les dialogues... tout est parfait!
Certaines scènes sont sublimes avec une réalisation très soignée, une musique impeccable et que dire de Joaquin Phoenix ?! Il est parfait dans ce rôle, toujours borderline, à la limite du surjeu...
Une vraie pepite !
Par myrtille101 le 2019-10-11 23:15:13 Editer
Ça faisait bien longtemps que je n'avais pas autant apprécié un film ! L'acteur Joaquin Phoenix est vraiment incroyable, il joue son rôle à la perfection ! Tout le long, l'ambiance est vraiment pesante, et les musiques sont très bien choisies.

Certaines scènes sont glauques mais elles ont un sens et elles permettent aussi de voir comment le personnage de Arthur devient peu à peu le Joker. On éprouve forcément de l'empathie pour le personnage malgré la cruauté de certains de ces actes.

Un très beau film psychologique qui va me marquer !
Par bouhbouh le 2019-10-10 21:36:37 Editer
bouhbouh Or
Epoustouflant !! Je ne m'attendais pas à un tel chef d'oeuvre. Joaquin Phoenix est juste extraordinaire dans ce rôle !