Lire la suite...
Activité récente
  • 07:50 ajouté par Bloop (Liste de bronze)
  • 26-01 ajouté par jeta (Ma PAV(pile à voir))
  • 26-01 ajouté par frauch98 (Liste de bronze)
  • 26-01 ajouté par Caillou16 (Mes envies)
  • 26-01 ajouté par Syrion (Liste d'Or)
  • 25-01 ajouté par serenalunera (Liste d'argent)
  • 24-01 ajouté par Grugby (Liste d'argent)
  • 23-01 ajouté par Jicky (Mes envies)
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 8.4
Scénario 8.3
Images 8.6
Emotions 8.4
Suspense 7.9
Musique 8.3
Acteurs 9.3
Originalité 8.1

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Liste Spectateurs Age moyen
Liste de diamant 118 20 ans
Liste d'Or 136 21 ans
Liste d'argent 72 20 ans
Liste de bronze 40 21 ans
J'ai vu aussi 44 20 ans
Mes envies 65 20 ans
Je n'ai pas apprécié 7 18 ans
Ma PAV(pile à voir) 18 21 ans
Vos favoris l'ont en cinéthèque

Joker

Date de sortie

France : 9 Octobre 2019
USA : 4 Octobre 2019

Apprécié pour

Studio

Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par Mathildepltn le 03-06-2019
Le film se focalise sur la figure emblématique de l’ennemi juré de Batman. Il brosse le portrait d’Arthur Fleck, un homme sans concession méprisé par la société.

Citations et Répliques du Film

Ajouté par Chaerin-L le 28-11-2019
Avant je pensais que ma vie était une tragédie. Mais maintenant je réalise que c'est une comédie !

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Par JustineInWonderland le 2019-10-09 19:22:18 Editer
JustineInWonderland Or
J'ai adoré le film! C'est vraiment très glauque. Il faut savoir que si l'on s'attend à un film d'action, ce n'est pas vraiment le cas. Mais c'est ce que j'ai apprécié et ça ne le rendais pas pour autant long.

J'ai aimé voir l'évolution psychologique du personnage. J'ai été captivée du début à la fin. C'était vraiment réalisé avec soin je crois. Joaquin est excellent dans son rôle, ses petits rictus, etc. L'écriture est bonne avec des phrases poignantes. Il y a même des moments drôles qui l'aurait cru. Un film qui porte à réfléchir.
Par Crystal13 le 2019-10-17 23:27:12 Editer
Film qui allie mélancolie, beauté cinématographique, et une ambiance relativement glauque. L'interprétation du Joker était époustouflante, l'acteur a parfaitement su transmettre ses émotions, sa colère, sa mélancolie, jusqu'à sa folie.
Contrairement à ce que peuvent penser certaines critiques, ce film n'a pas pour objectif de tolérer la violence, au contraire. Ce film nous met dans la peau d'un personnage qui a souffert toute sa vie de la violence de son cercle familial, qu'elle soit psychologique ou physique, avant de subir la pression de la société ainsi que ses sévices.
Cette oeuvre nous pousse à voir les choses d'une manière plus globale, moins étriquée, et surtout humaine.

Les derniers commentaires ajoutés

Par coeurdechristal le 2020-01-21 01:49:44 Editer
coeurdechristal Or
Peut-être un peu lent au début, mais ce n'est pas tant un film d'Action. Le film est plus psychologique. On voit le Joker dans sa misère sous plusieurs formes. Un film qui parle aussi de divers problèmes mentaux qui montre que les gens sont souvent incompris et à quel point certaines personnes peuvent être mal dans leur peu et où les autres s'en fiche ou ne fait que juger. Les phrases sont poignantes. Le jeu d'acteur est vraiment saisissant.
Spoiler(cliquez pour révéler)
J'aime la rencontre avec Bruce alors que celui n'est qu'un gamin
. Un peu d'humour malgré ce monde cruel dans lequel vit le Joker et dans lequel nous vivons nous aussi. Un film intriguant qui donne une prise de conscience.


Il n'y a qu'un seul élément que je trouve un peu... décevant? Mais j'ai l'impression d'être la seule à avoir remarqué ce détail.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Dans l'un des Batman, le Joker lui explique qu'il a eu ses cicatrices parce que son père lui avait dit de sourire et avait pris un couteau pour faire un sourire permanent. Voilà d'où viennent les cicatrices sur sa bouche tel le Joker que l'on connait. Oui dans cette version du Joker on sait qu'il a été violenté par son père, mais rien de plus concernant ces fameuses cicatrices que l'on parlait tant avant. Tant qu'à refaire toute l'histoire avec le joker pourquoi ne pas reprendre cet élément important? Tout le monde semble l'avoir oublié et tout le monde s'en fiche sauf moi on dirait. Je trouve ça un peu décevant mais ce n'est qu'un détail insignifiant.
Par Loumiel le 2020-01-13 16:23:10 Editer
Vraiment pas aimé. Le sujet de la pauvreté (physique mais aussi mentale), je sais pas ça la fout déjà mal dans un film à avec un budget d'environ millions, mais c'est pas non plus qui m'a vraiment dérangée.
Déjà, je l'ai trouvé chiant. J'ai passé tout le film à m'endormir, ce qui est rarement un bon signe.
Ensuite, j'ai trouvé le propos assez maladroit, et même complètement desservi par le fait de se retrouver dans l'univers Batman. Puis le fait qu'on voie la descente aux enfer du joker, qui est quand même un figure connue comme étant un sérial-killer au minimum, bah ça m'aide à resentir beaucoup d'empathie pour lui
Au final, tout ce que j'ai bien aimé dans ce film est le jeu d'acteur qui reste tout de même à noter.
Par xuxu le 2019-12-07 18:48:16 Editer
J'ai adoré tout simplement!
ENORME performance de Joaquin Phoenix!
Le film est très sombre, perturbant, on est limite très mal à l'aise en regardant le film...tellement car on a l'impression que c'est réel!
La fin est juste géniale..ce qui remets en cause tout ce que l'on regarde depuis le début!
Le film est certes violent voire très violent...moi qui d'habitude ne suis pas du tout marvel et compagnie...je dois dire que celui-ci est juste énorme! Je donnerai l'oscar sans hésiter à cet acteur incroyable! Juste bravo!
Par Giih le 2019-11-10 14:49:11 Editer
C'est indéniablement un bon film, qui m'a cependant déçue. J'en avais tellement entendu parler que j'ai créé des énormes expectatives.
En effet, je trouve bien moue la première partie du film, avant les meurtres dans le métro. Je comprends qu'on est dans une mise en place du personnage et de sa vie, que c'est une manière de par la suite exploiter la progression de sa " démence " mais tout de même, c'était un peu fade. C'est seulement une fois vers le milieu, que j'ai reconnu le Joker pour lequel j'ai payé une place de cinéma.
Joaquin Phoenix est en effet extraordinaire dans ce rôle, mais je m'attendais à davantage de drame, de sang, de folie, et moins de psychanalyse.
Par pwachevski le 2019-11-09 15:57:12 Editer
Je ne sais pas vous, mais moi j'ai fait une overdose totale des films de super-héros ces 3-4 dernières années. A un moment, trop c'est trop. Que ce soit les Batman par Christopher Nolan, les autres films DC Comics ou les environ 185 films et séries Marvel ; même les films X-Men qui, du fait de leur production indépendante, m'ont toujours apparu plus qualitatifs que les autres films Marvel, je ne les regarde aujourd'hui plus avec le même plaisir, parce que juste, j'en peux plus. Du coup, je suis allée voir ce film un peu en trainant les pieds, et finalement je l'ai trouvé bien pour une raison toute simple : c'est la première fois depuis longtemps que j'ai passé un bon moment devant une grosse production hollywoodienne de super-héros (réflexion faite, devant une grosse production hollywoodienne tout court).

La grosse force du film à mon sens, c'est son ambiance réussie et surtout très prenante, malgré un rythme qui ramolli un peu vers le milieu. C'est totalement porté par l'interprétation sans faute de l’excellent Joaquin Phoenix. Il propose un Joker bien plus humain et empathique que Heath Ledger, plus sérieux et moins "cartoonesque" que Jack Nicholson et bien moins... Ridicule (?) que Jared Leto. A mon sens, c'est le seul qui propose un personnage qui est autre chose qu'un super-vilain, qui va plus loin et propose en fait un anti-héros, qu'on trouve malgré tout touchant. Après j'ai bien conscience que tout ne repose pas sur ses épaules, c'est aussi et surtout la construction du film et du scénario qui fait ça. Mais on sent qu'il a bien cerné toutes les facettes du personnage, et les interprète très bien.

Même si ce n'est pas fait avec une grande profondeur et/ou finesse, ce personnage offre l'occasion d'aborder pas mal de problèmes de notre société. Par exemple les inégalités sociales, les rouages de la politique ou la méchanceté gratuite des gens. Alors déjà je trouve ça complètement inattendu dans un film américain de ce type. Les Watchmens s'y étaient déjà attaqués, mais on n'a fait que reprendre les réflexions déjà présentes de la BD d'Alan Moore ; là, comme pour l'interprétation, on apporte une nouvelle dimension à l'univers et au personnage, quelque chose qu'on n'a pas déjà vu et qui nous surprend. Je trouve en plus qu'il y a un vrai "après" film, où quelques heures ou jours après l'avoir vu, on y repense en se disant que certaines réflexions trouvent totalement à s'appliquer dans notre quotidien. L'histoire se déroule peut être dans les années 80, mais on est en fait complètement d'actualité.

Cependant, je serais pour ma part allé encore plus loin. J'aurais encore plus creusé le concept de l'anti-héros, en ne proposant aucun héros pour compenser. J'ai trouvé totalement superflu toute la branche du scénario qui concernait la famille Wayne et le petit Bruce. J'ai vraiment trouvé ça de trop dans l'histoire. Pour le coup anachronique. On s'efforce de faire quelque chose de moderne, qui se distingue des autres films et séries de super-héros et qui même les ringardise, et là, PAF, on y retourne lamentablement. On s'en fout de l'enfance de Bruce Wayne ! Il y a déjà une série qui s'appelle Gotham qui a passé 70 heures sur le sujet. Franchement, tu veux dire quoi de plus ?!

A la place, j'aurais mieux exploité le personnage de Robert De Niro. Quel intérêt de prendre un acteur de sa carrure, qui a 50 ans de carrière, qui est connu et reconnu, qui est hyper charismatique, qui a une aura de dingue, qui a reçu de nombreux prix d'interprétation, qui a tourné avec les plus grands, bref, qui est culte, pour lui faire jouer ça ? On le voit à tout casser dans 3 scènes, ne nécessitant aucun talent d'interprète. N'importe qui aurait pu jouer ce rôle, même mon grand-père. C'est juste du gâchis.

Par ailleurs, je n'ai pas non plus compris comment un réalisateur comme Todd Phillips s'est retrouvé à réaliser ça. Je n'ai rien de particulier contre ce garçon, mais regardez un peu sa filmo, il n'a fait que des buddy movies et des comédies sans autre ambition que de divertir et de faire rire les gens. Pourquoi on l'a positionné sur un film qui a une ambition dramatique clairement jamais vu dans son œuvre ? Ce film marque peut être un tournant dans sa carrière, mais en attendant, il y a encore du boulot. Sa prestation comme réalisateur est sans aucun doute propre, je n'ai pas vu de faute méritant d'être souligné ici. Mais cette réalisation est également sans saveur, sans style, sans risque, déjà vue et passe partout. Je ne porte pas spécialement Christopher Nolan dans mon cœur, mais lui au moins tente des trucs et met sa patte dans tout ce qu'il réalise. Je me demande vraiment à quoi aurait pu ressembler ce film si un habitué des drames l'avait pris en main. Je pense vraiment que ça lui aurait donné une dimension et une puissance supplémentaire.
Par Vampilou le 2019-10-25 14:15:07 Editer
Un film sublime et hors du commun !

Ne vous attendez pas à voir un film à l’image de tout l’univers héroïque que l’on connaît actuellement, ça ne peut pas en être plus éloigné, mais pour autant, ne passez pas votre chemin, au bout, une pépite vous attend. Tout à fait à l’opposé d’une certaine surenchère du genre, ici, nous sommes quasiment dans un drame ultra réaliste, poignant, percutant, une claque monumentale, qui vous laissera sur le carreau. Le Joker, nous le connaissons tous, nous en avons vu plusieurs facettes, de la plus loufoque, folle, à la plus perturbante ou violente, mais aucune n’a été si pointue et humaine que celle-ci. Nous allons littéralement assister à l’émergence de cet être, le voir prendre vie, nous allons le voir déployer ses ailes et ce ne sera pas pour le meilleur. C’est le portrait d’un homme fragile, malade psychologiquement, trop émotif peut-être, trop empathique aussi, qui souffre et qui ressent aussi la souffrance qui l’entoure. C’est l’histoire d’un homme totalement laissé pour compte, que l’on enfonce, plutôt que de l’aider, que tout le monde abandonne et que tous, vont pousser à l’extrême pour se protéger du monde. C’est presque une naissance à laquelle nous allons assister, celle d’un monstre pour qui c’est presque la seule solution de survie, de l’être renfermé, il deviendra puissant et incroyablement charismatique. Nous allons plonger dans un Gotham au bord de l’explosion, qui pourrait être totalement ancré dans notre société actuelle, où les plus pauvres sont tout simplement lâchés par le gouvernement et où les plus riches les prennent de haut. Autant dire que Todd Phillips a choisi le contexte idéal à la création de cette icône, une vision jamais vue, qui nous aidera à comprendre et presque à compatir, voire excuser, l’un des plus grands méchants de l’histoire. Visuellement, c’est absolument sublime, pas forcément beau, au contraire, on y expose la laideur d’une société en faillite, c’est crasseux, on sent la pauvreté dans tous les pores, c’est saisissant. La réalisation est exceptionnelle, c’est une immersion bluffante, qui fait presque froid dans le dos, mais qui est nécessaire pour s’imprégner, pour saisir toutes les nuances et pour se les approprier. En ce qui concerne le scénario, là aussi c’est une montée en puissance, le rythme est volontairement lent, pour que l’on puisse évoluer en même temps que lui et appréhender cette nouvelle personnalité. On aura la sensation que le sort s’acharne, que les événements font en sorte de le noyer toujours et de le rendre paradoxalement plus fort, plus déterminé à ne plus jamais se laisser faire. En se défaisant de son passé, il acceptera la violence, il comprendra qu’avec son aide, il parvient à se faire entendre, à faire bouger les choses et même à se faire quasiment aduler par tous ceux qui sont à son image. Quant au casting, disons que Joaquin Phoenix y est magistral, c’est littéralement l’âme du film, mais j’ai une petite pensée pour Zazie Beetz que j’aime tout particulièrement.

En bref : Un film psychologiquement d’une intensité remarquable, presque éprouvant par certains côtés, qui nous livrera une histoire profondément réaliste, nous faisant redécouvrir sous un tout autre angle, un personnage que l’on croyait pourtant connaître !

Avis complet sur le blog : https://vampiloufaitsoncinma.com/2019/10/24/joker/
Par aayla_xiaan le 2019-10-23 10:30:27 Editer
C'est un très bon film, bien réalisé et très bien joué !
Pour autant je n'ai pas aimé.
Ce monde dans lequel le joker évolue est tellement glauque et froid qu'il met mal à l’aise : la morale est tristement malsaine.
De plus, si Joaquin Phoenix a réussi à créer un nouveau Joker; fou à lier, ce n'est pas la version que je préfère.

J'aime penser que le Joker n'est pas seulement un psychopathe mais qu'il est également brillant.
Ce n'est pas le cas dans cette belle interprétation.
Par Luc35 le 2019-10-21 20:25:53 Editer
Luc35 Or
J'ai trouvé original.
Simple et original.
Ce que j'ai le plus adoré, c'est la psychologie de Joker.
On voit bien qu'il est dérangé et méprisant.
Cela dit, le choix de Joaquim Phoenix est très bien.
Qui peux faire le rôle complètement cinglé du Joker ?
Enfin, le scénario est très bien réalisé.
En réalité, j'ai bien aimé ce film alors que j'ai faillis le refouler.
Par Colleen21 le 2019-10-21 01:56:55 Editer
J’ai adoré ce film.
Je suis sortie du cinéma époustouflée et reboostée, en fait ce film m’a remonté le moral. Alors, ça va paraître bizarre, parce qu’il s’agit d’un drame et que le film est sombre voir violent. Certains passages peuvent être dérangeants si vous n’aimez pas les scènes de violences gratuites ou d’injustices.
Mais, si on se détache de cet aspect et qu’on se concentre sur le fond, c’est juste brillant.

Le scénario, déjà, est plutôt bon. Il y a des révélations surprenantes qui aident à maintenir le suspense tout au long du film. Mais, s’il n’y avait que ça, ce serait juste un film intéressant.
Ce qui en fait un chef d’oeuvre, à mon sens, c’est la performance de Joaquin Phoenix.
Il a réussi à surpasser Heath Ledger (qui pourtant était l’incarnation même du joker). Phoenix a une palette d’émotions incroyable.
Il arrive à avoir un sourire de psychopathe, un rire joyeux et en même temps des yeux enfantins emplis de tristesse. On dirait qu’il peut séparer les deux parties de son visage: une désespérée et une joyeuse. C’etait incroyable et ça rendait la pathologie du personnage (qui est de rire alors qu’il est anxieux ou malheureux) vraiment réaliste.
L’image est hyper centrée sur lui et les gros plans sur son visage aux moments critiques m’ont vraiment bouleversé.

En plus du jeu de l’acteur, le deuxième point que j’ai adoré c’est le message du film.
Joker est le produit de toutes les failles de notre société: le peu d’effort fait pour intégrer les malades mentaux, le peu de considération pour le psychisme des gens, le manque d’empathie, mais aussi la violence et l’insécurité dans les villes, la lutte des classes et les injustices sociales, les disparités de richesse.

Bref, le film balaie énormément de sujets à travers le Joker.
Le personnage reflète le mal être de toute la société. Il représente les gens qui travaillent et qui vivent au quotidien sans réellement savoir pourquoi, si ce qu’ils font sert vraiment à quelque chose.
Et, c’est là le génie de ce film. On part de problèmes plutôt concrets pour aller sur une pente plus glissante : au fond, à quoi ça sert ?

Quand Arthur grimpe les escaliers chaque jour, il se bat pour se maintenir à flot et s'intégrer.
Jusqu’à ce qu’il se dise : Ok. Je me bats pourquoi ?
Bref, la vacuité de l’existence.
Et, ça fait du bien de voir un film en parler sans tabou, d’avoir pour héros un méchant.

Spoiler(cliquez pour révéler)
Et, ça fait du bien qu’au final la morale ne soit pas sauve. Non, le gentil ne vient pas tout arranger. Au final, il n’y a pas de réponses ni de solutions, c’est l’anarchisme et le chaos.


Alors, voilà pourquoi j’ai adoré, j’ai été bouleversée, j’ai pu m’identifier à un homme brisé, et ça m’a remis d’aplomb.
C’est difficile à expliquer, mais ça fait du bien de voir qu’on est pas seul à être perdu.

Et ce n’est pas pour autant que le film encourage la violence ou le meurtre. Le personnage a aussi une histoire et une détresse qui lui est propre. Ce serait bête de croire qu’il peut inciter les gens à tuer, ça reste un film, et c’est une histoire qui m’a fait du bien et qui m’a beaucoup émue.

Certaines scènes restent assez dures.
Le film ne plaira pas à tout le monde, il n’est pas fait pour de toute manière. Mais, je vous le conseille grandement.

Qu’on adhère ou pas, le film reste très bien réalisé et superbement interprété.
En tout cas, impossible de ressortir indifférent.
Par Ilfioredelmale le 2019-10-20 13:35:29 Editer
Ilfioredelmale Or
tout d’abord, si vous vous attendez à une pluie d’action comme dans les précédents films style Batman vs Joker, ce n’est pas la bonne pioche. Le film se concentre sur la psychologie et le drame, l’action ne pullule pas.

Deuxièmement, si vous espérez que cela respecte les comics, désillusion aussi, ce film revisite l’histoire du Joker à sa manière, ce n’est ni une chute dans une pluie d’acide ou encore une défiguration à coup de couteau qui lui a valu ce rouge sang aux lèvres ou ces cheveux verts et ce visage pâle.

Troisièmement, il n’y a pas à ce sentir perdu en le regardant. Pensez à ces différents acteurs qui au fil du temps de Nicholson à Phoenix, ont représenté chacun à leur façon un style/spécificité/trait de caractère du Joker. Le Joker fou et joueur pour Nicholson, le le Joker tordu et cruel pour Ledger, le Joker gansgter pour Leto, et le Joker torturé et humain pour Phoenix.

Le Joker n’est pas un être figé dans la glace.

Plus complet sur le blog : https://letempodeslivres.wordpress.com/2019/10/22/avis-hs-1-joker/