Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Cinéphile,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Nos publicités sont spécifiquement choisies pour être en harmonie avec notre contenu, centré sur le cinéma. Elles sont non intrusives et peuvent vous connecter avec des opportunités pertinentes et passionnantes dans le monde du cinéma. En bloquant ces publicités, vous limitez non seulement une source de revenus essentielle pour nous, mais vous risquez également de manquer de précieuses informations de l'industrie cinématographique.

Pour que vous puissiez continuer à profiter de nos articles, revues et nouveautés du monde du cinéma, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités spécifiquement pour notre site.

Une fois que vous avez désactivé votre bloqueur de publicités, veuillez cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page et poursuivre votre exploration de l'univers cinématographique.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe CineNode

Films
59 204
Membres
41 086

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode

Réalité



Description ajoutée par Holly-Short 2015-01-01T13:49:17+01:00

Synopsis

Jason, un cameraman placide, rêve de réaliser son premier film d'horreur. Bob Marshal, un riche producteur, accepte de financer son film à une seule condition : Jason a 48h pour trouver le meilleur gémissement de l'histoire du cinéma…

Afficher en entier

Classement en cinéthèque - 101 spectateurs

réplique

Réplique ajouté par Nat94 2017-11-23T22:36:41+01:00

"Tu crois que Kubrick enregistrait comme ça des heures comme un con?

-Eh, écoute, Kubrick mes couilles.

-[dictaphone] "Kubrick mes couilles""

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Or

Au début du film, une petite fille prénommée "Réalité" Spoiler(cliquez pour révéler)trouve une cassette VHS bleue parmi les viscères d'un sanglier que son chasseur de père est en train de dépecer. Cette même petite fille, est l'actrice d'un film tourné par un réalisateur mystérieux ... Porté par la musique obsédante de Philip Glass (Music with Changing Parts) le scénario se déroule suivant une logique complexe et alambiquée qui risque de lasser le spectateur peu tolérant. La meilleure posture consiste à se laisser porter par l'intrigue en différant l'analyse explicative. Il y a du David Lynch dans le déroulement, mais également une manière d'enchainer les péripéties qui fait penser aux romans de Raymond Roussel (un des précurseur de l'Oulipo). L'absurde est perpétuellement présent sans pour autant nuire à l'histoire. En revanche, c'est toute la trame spatio-temporelle qui finit par imploser pour nous transporter dans une sorte de rêve éveillé dont même la fin risque de ne pas marquer le terme. En ceci, on peut considérer que Dupieux nous convie à une expérience sensitive très cérébrale, une sorte de démangeaison mentale similaire à l'impression de flottement que peut procurer pour l’ouïe l'écoute d'une musique répétitive. A force de boucler sur lui-même, le concept de réalité vole en éclat, libérant son essence mêmeSpoiler(cliquez pour révéler), ce que découvrira "Réalité" lorsqu'elle parviendra à visionner la fameuse cassette. Volontairement loufoque, mais néanmoins d'une construction très maitrisé, ce film mérite d'être revu.

Afficher en entier

Bande annonce

Vidéo ajoutée par sylvains7 2016-01-11T03:52:51+01:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par pwachevski 2024-02-11T15:11:23+01:00
Bronze

Je ne garantis pas que j'ai bien interprété le film, car c'est le premier de ce réalisateur que je vois, donc je ne sais pas trop ce qui est habituel ou non pour lui. Je l'ai ressenti comme une parodie des "mindfuck movies" type Mulholland Drive, Inception,... Mais il faut dire que je ne suis pas la plus grande amatrice de ce genre, donc peut-être que je vois juste ce que j'ai envie de voir.

Quoi qu'il en soit réellement, vu comme ça, je suis assez contente de voir pour une fois une œuvre se moquer un peu de ce genre. On reprend tous ses codes agaçants mais, et c'est là que ça change tout, sans tomber dans leurs travers. Et dans leur prétention aussi, il faut bien le dire ! Pas de branlette intellectuelle ici, on propose de façon assumée un film n'ayant pas de sens caché, ni d'enjeux spécifiques. Juste un film absurde et convaincant par son absurdité, presque poétique ; on peut réellement se laisser porter par l'expérience sans chercher d'explication.

Par ailleurs, malgré cet aspect parodique, on n'a pas rogné sur la technique, et ça c'est très appréciable. On sait quand même se prendre au sérieux quand il le faut. La réalisation est très propre, l'univers visuel soigné, le montage précis. L'interprétation est globalement au niveau. La BO ultra répétitive, au point d'en devenir énervante, est très bien pensée dans l'esprit du film. Le scénario a quand même des finesses d'écriture, n'est pas juste absurde de façon "stupide" mais a réellement réfléchi son sujet (par exemple les personnages français qui ont des noms anglophones et les personnages anglophones qui ont des noms franchouillards ; le personnage de Bob qui utilise un interprète pour parler à Zog, alors que dans d'autres scènes il parle anglais, etc...).

J'ai tout de même regretté qu'on place l'intrigue dans le monde du cinéma, dans un univers de production de film. J'aurais trouvé plus élégant, moins gros sabots, qu'on arrive à proposer ce ton, cette parodie d'un genre cinématographique, sans faire une mise en abyme d'un type en train de réaliser un film. Ou alors à l'inverse, on propose cette critique de la production de film, sans ajouter la parodie d'un genre. Le côté "deux en un" du film le rend un peu fourre-tout, moins élégant.

Enfin, même si j'ai apprécié l'absurdité et le ton barré du film, je reste plus mesuré sur la qualification de comédie. Ce n'est pas un film où vous allez avoir des éclats de rire. Ça m'a manqué un peu, pour ma part.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Liszto 2021-05-05T23:51:06+02:00
Diamant

Un film qui retourne le cerveau et même si je n'ai pas forcément compris (si il y a vraiment quelque chose a comprendre) la construction du film nous tien en haleine tout du long. Une expérience unique.

Seul chose que je n'arrive pas à comprendre c'est la musique, 2 note en en 4 temps qui se répète en boucle et qui fini par énerver.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nat94 2017-11-23T22:28:09+01:00
Argent

Un film très étrange... En fait, si quelqu'un a comprit quelque chose, je veux bien qu'on m'explique haha!

J'ai mit un petit moment à accrocher mais l'intrigant va crescendo et ça m'a finalement attiré.

Le dénouement est vraiment très bien pensé, même si je ne suis pas certaine de l'avoir saisi.

La musique aide à l'ambiance, mais elle finit par devenir assez agaçante.

Bref, un film à voir pour le juger!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sewho 2016-11-30T00:13:17+01:00
Or

J'ai adoré le dénouement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cellophane 2016-08-31T14:00:08+02:00
Argent

Pour le moins déconcertant, ce film qui n’a aucun sens… C’est un gros rêve et l’histoire est aussi logique quand dans ceux-ci… Mais la musique, l’ambiance… J’ai réussi à me laisser entraîner globalement malgré quelques longueurs. Bien sûr, ma préférence va aux momentsd décalés, où la logique frictionne avec l’impossibilité. Ce film, c’est comme un tableau d’Escher : tout paraît cohérent jusqu’à ce qu’on découvre que ce qu’on voir ne l’est pas. Intrigant, amusant, beaucoup pourront passer à côté tant on frise avec l’absurde… Pas mal mais pas inoubliable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sylvains7 2016-05-11T00:08:03+02:00
Argent

Dupieux poursuit son chemin dans le cinéma hors normes. Aucun réalisateur actuel ne possède son audace, son originalité. Ses films, souvent déconcertants, agacent, intriguent mais ne tombent jamais dans le déjà-vu. Celui-ci est à l'image des autres, un film à part, dont on ne comprend pas tous les risques pris mais qui se regarde avec un certain plaisir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SevenRed 2016-01-17T18:26:23+01:00
Bronze

Quel film étrange... Il est certain qu'un seul visionnage ne permet pas de démêler toute la confusion qui plane, en tout cas, Alain Chabat est génial comme bien des fois.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Octave2Methylene 2015-05-20T17:47:49+02:00
Or

Au début du film, une petite fille prénommée "Réalité" Spoiler(cliquez pour révéler)trouve une cassette VHS bleue parmi les viscères d'un sanglier que son chasseur de père est en train de dépecer. Cette même petite fille, est l'actrice d'un film tourné par un réalisateur mystérieux ... Porté par la musique obsédante de Philip Glass (Music with Changing Parts) le scénario se déroule suivant une logique complexe et alambiquée qui risque de lasser le spectateur peu tolérant. La meilleure posture consiste à se laisser porter par l'intrigue en différant l'analyse explicative. Il y a du David Lynch dans le déroulement, mais également une manière d'enchainer les péripéties qui fait penser aux romans de Raymond Roussel (un des précurseur de l'Oulipo). L'absurde est perpétuellement présent sans pour autant nuire à l'histoire. En revanche, c'est toute la trame spatio-temporelle qui finit par imploser pour nous transporter dans une sorte de rêve éveillé dont même la fin risque de ne pas marquer le terme. En ceci, on peut considérer que Dupieux nous convie à une expérience sensitive très cérébrale, une sorte de démangeaison mentale similaire à l'impression de flottement que peut procurer pour l’ouïe l'écoute d'une musique répétitive. A force de boucler sur lui-même, le concept de réalité vole en éclat, libérant son essence mêmeSpoiler(cliquez pour révéler), ce que découvrira "Réalité" lorsqu'elle parviendra à visionner la fameuse cassette. Volontairement loufoque, mais néanmoins d'une construction très maitrisé, ce film mérite d'être revu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PowLeen 2015-04-13T14:50:45+02:00
Vu aussi

J'ai eu beaucoup de mal à me mettre dans le film, c'était mon premier Dupieux et je ne m'attendais pas à ça du tout.

Pour les points positifs j'ai trouvé qu'il y avait un vrai univers et un vrai esthétique avec la lenteur, l'aspect vieillot, les couleurs un peu passées... Au delà de ça, j'ai trouvé que le film n'avait pas grand intérêt au delà de l'objet en tant que tel. Le film aurait gagné en accélérant un peu plus que la fin ou en coupant les dernières minutes.

Je ne sais pas vraiment ce qui m'a manqué mais je n'ai pas adhéré au film malgré la beauté et l'esthétisme car il manquait un bout de compréhension, d'idée, de message... Enfin bref, il ne me restera pas en mémoire.

Afficher en entier

Date de sortie

Réalité

  • France : 2015-02-18 (Français)

Activité récente

Hal9000 l'ajoute dans sa cinéthèque or
2023-08-28T23:53:29+02:00
Val88 l'ajoute dans sa cinéthèque bronze
2023-07-19T20:09:30+02:00
Art06 l'ajoute dans sa cinéthèque argent
2022-11-16T13:20:28+01:00
An-1 l'ajoute dans sa cinéthèque diamant
2022-09-10T00:54:05+02:00
yougosboy l'ajoute dans sa cinéthèque or
2022-06-27T15:42:32+02:00
Relabim l'ajoute dans sa cinéthèque or
2022-06-22T11:45:23+02:00
Carnage l'ajoute dans sa cinéthèque or
2021-05-15T19:05:44+02:00
nabaud le place en liste or
2021-05-05T23:48:26+02:00
Octaves l'ajoute dans sa cinéthèque or
2021-04-14T18:26:10+02:00
JuChe l'ajoute dans sa cinéthèque or
2021-04-04T19:32:53+02:00
Buzz3 l'ajoute dans sa cinéthèque bronze
2021-03-14T09:44:25+01:00

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

spectateurs 101
Commentaires 9
répliques 5
Evaluations 24
Note globale 7.29 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode